VIDEO. Christian Maeder, la peinture chevillée à un corps tétraplégique

durée de la vidéo : 00h04mn27s
Sujet Rund um en alsacien sous-titré ©France Télévisions

Christian Maeder et sa femme Christine viennent de sortir un livre appelé "Passions nomades", un recueil de peintures et d'histoires dans lequel ils reviennent sur le parcours exceptionnel de Christian. A 18 ans, victime d'un accident, il perd l'usage de ses bras et de ses jambes. L'ancien cuisinier devient peintre. Et quel peintre!

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

L'histoire de Christian Maeder fait un peu penser à celle du Petite Prince. A 18 ans, après des mois en centre de rééducation à Mulhouse, Christian revient vivre chez ses parents.

Sa filleule de 4 ans passe du temps avec lui et lui demande un beau jour: "Dessine-moi une fleur!". Elle lui presse un feutre dans sa main droite paralysée et il s'exécute."J'étais troublé", nous raconte-t-il, "ému à l'évocation de ce souvenir. Et ça m'a plu! Mes collègues cuisiniers m'ont alors offert mes premiers pinceaux, des toiles, des livres de peinture avec les pourboires du restaurant dans lequel je travaillais avant l'accident."

Christian peint d'abord avec la bouche, mais considère à un moment donné qu'il est trop près de la toile. Il se trouve ensuite une attelle fixée à sa main. Il n'est pas satisfait. C'est une amie ergothérapeute qui lui fabrique un manche de couteau de peinture adapté. Depuis, il ne travaille plus qu'avec cet outil. D'une précision remarquable, Christian applique d'épaisses couches de peintures sur ses toiles, des paysages essentiellement.

L'autre grande aventure de sa vie s'appelle Christine. Ils se sont rencontrés il y a 23 ans grâce une amie commune. "Je crois que pendant 6 mois elle n'a pas vu que j'étais en fauteuil roulant!", s'amuse Cristian. "Quand vous êtes avec Christian, vous oubliez son handicap, c'est vrai!", ajoute-t-elle. Ensemble, ils voyagent beaucoup, en camping-car essentiellement.

Christine qui fut infirmière et coordinatrice de missions humanitaires, a travaillé en Afghanistan. Elle entraîne Christian dans un voyage au Sénégal. Et là, ils découvrent des enfants et adultes handicapés qui se traînent dans la poussière. Leur décision est prise, ils vont ramener au Sénégal des fauteuils roulants usagers. Ils créent l'association "En avant roule", collectent des fauteuils en Alsace, les envoient au Sénégal par avion puis par container. En 22 ans, ils estiment avoir distribué 2000 fauteuils.

Un voyage au Sénégal est programmé pour le mois d'octobre prochain. Avant, ils iront avec des amis à Ravenne au festival de musique. Parce qu'ils aiment la musique. Quand Christian peint, il aime écouter de la musique. Il y trouve la sérénité.

"Passions nomades", Christian Maeder. Textes de Christine Maeder-Bour. I.D. L'Edition, 30 euros