• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

WRC : Tour de Corse, Loeb fait une sortie de route

© PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
© PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

La première journée du Tour de Corse vendredi a été marquée par le destin contraire des deux Français multiples champions du monde de rallye : Sébastien Ogier s'est emparé avec autorité de la tête alors que Sébastien Loeb a abandonné tout espoir de victoire.

Par M.C. avec AFP

Dans la première spéciale de cette quatrième manche du championnat WRC 2018, le pilote Citroën avait été le seul à résister au Gapençais, impérial, et le duel tant espéré se profilait. Las, dès les premiers hectomètres de l'ES2, Loeb, peut-être victime de gommes encore froides, a perdu "avant un virage assez serré à gauche" le contrôle de sa C3 qui est allée se bloquer dans un fossé.

Après être sortis de la route à faible vitesse, en évitant de peu un arbre, son copilote monégasque Daniel Elena et lui-même ont pu quitter sans dommage leur véhicule mais pas reprendre la course. "Nous avons essayé de pousser la voiture avec l'aide des spectateurs, mais nous l'avons poussé dans le mauvais sens et dans le fossé, ce qui a terminé de la bloquer là", racontait Loeb, déçu de devoir prématurément renoncer à "une belle bagarre" avec Ogier. "Je dois reconnaître que c'est très frustrant, surtout de faire une erreur comme celle-ci si tôt dans le rallye", a-t-il ajouté.

Pique-nique pour Loeb

Loeb s'est consolé en profitant d'un pique-nique à base de charcuterie locale avec Elena à quelques mètres de leur voiture naufragée. Les deux hommes vont néanmoins pouvoir repartir samedi avec plusieurs minutes de pénalité "pour le plaisir". Du plaisir, Sébastien Ogier a dû en éprouver après les quatre premières spéciales, qui lui permettent de devancer le Belge Thierry Neuville (Hyundai)et le Britannique Kris Meeke (Citroën), respectivement de 33.6 et 38.7 secondes.

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus