Ardennes, Aube, Marne, Haute-Marne : des cadeaux locaux pour un Noël solidaire par temps de Covid19

Avec la crise sanitaire qui dure, de nombreuses entreprises autour de chez nous sont en difficulté. A l'approche de Noël, les initiatives se multiplient pour inciter à une consommation plus locale, et donc plus solidaire. Voici quatre pistes pour des cadeaux qui feront la différence.

Des cadeaux de Noël locaux et solidaires sous le sapin
Des cadeaux de Noël locaux et solidaires sous le sapin © Céline Lang / France télévisions

Depuis le début de la crise sanitaire, et avec les deux confinements successifs, nombreuses sont les entreprises à avoir dû fermer leurs portes, le temps de faire baisser le nombre de contaminations à la covid19. Des commerces, des artisans, des galeries, des salles de spectacle mais aussi des bars, des restaurants, des cinémas, des piscines, des salles de sport. La plupart de ces entreprises ont reçu des aides de l'état ou des reports de charges pour faire face à ses fermetures obligatoires, mais, souvent, cela ne suffit pas pour maintenir l'activité à flot. 

Alors que la période de Noël est toujours synonyme d'un bond dans la consommation, de nombreuses initiatives ont donc vu le jour pour inciter les acheteurs à faire leurs courses localement, et ainsi soutenir les activités professionnelles près de chez eux. Si certaines de ces initiatives sont privées, souvent, ce sont les collectivités locales qui ont porté et portent encore ces projets pour mettre en avant les commerces locaux dans le cœur des consommateurs. Voici donc quatre pistes pour offrir des cadeaux de Noël issus de commerces locaux, et mettre sous votre sapin un peu de solidarité en cette période de crise sanitaire.

Acheter près de chez soi, et cliquer local

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par J'achète en Local (@jacheteenlocal.fr)

Si la plupart des commerces ont pu rouvrir à partir du 27 novembre 2020, il faut dire que les deux confinements ont grandement favorisé les achats en ligne, de par l’impossibilité des acheteurs à se déplacer, de par la peur qu'ils pouvaient éprouver à aller dans des magasins, ou de par la fermeture pure et simple des boutiques aux alentours.

De nombreuses plate-formes en ligne ont donc vu le jour, souvent portées à l’échelle d'une ville, d'un département ou d'une région. L'idée étant, en premier lieu, de contrer au maximum les plate-formes en ligne de très grande distribution et leurs stocks gigantesques.

Dans la Marne et dans l'Aube, la plateforme jachetenelocal.fr a été créée par les chambres consulaires des deux départements, qui regroupent les chambres de commerce et d'industrie, les chambres des métiers et de l'artisanat et les chambres d'agriculture. Le principe est simple : permettre aux commerçants, artisans et producteurs de vendre leurs produits directement en ligne via leur propre e-boutique. La création d'une e-boutique est gratuite pour les commerçants et ils ne paient que les frais inhérents aux transactions bancaires.

L’application et le site J'achète en local permettent aux commerçants, artisans et producteurs d’être visibles 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, mais surtout aux adeptes du commerce local (et ils.elles sont de plus en plus nombreux.ses) d’effectuer leurs achats à tout instant de la journée ou de la nuit.

jacheteenlocal.fr

Des centaines de boutiques sont d'ores et déjà répertoriées, dans l’alimentation, l'hygiène et la beauté, les créations, la puériculture, les animaux, le jardin, l'équipement de la maison, le tourisme, le sport, la mode, la culture ou le numérique.

Le département des Ardennes, a également mis en place le même genre de plate-forme : mescoursesenardennes.fr

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par PORTES DU LUXEMBOURG (@les_portes_du_luxembourg)

Bien sûr, depuis la réouverture des commerces, il est aussi possible de se déplacer directement dans les boutiques, "à l'ancienne", pour flâner un peu, choisir son cadeau de visu, le toucher après s'être dûment désinfecté les mains. Il est même fort possible, cantonné dans votre kilomètre pendant les confinements, que vous ayez découvert de nouvelles boutiques toutes proches. Alors n'hésitez pas à y entrer, maintenant que le rideau est à nouveau levé !

Aller plus loin en soutenant la création locale

 

S'il est bon de faire vivre son commerce de proximité quel qu'il soit, il est encore meilleur de faire vivre, en achetant ses cadeaux de Noël, les artisans et créateurs à côté de chez vous, qui fabriquent des produits et objets d'arts Made in Champagne-Ardenne. Ils sont souvent présents sur les réseaux sociaux ou tiennent des boutiques partagées à l'image de La Louve rémoise à Reims ou La Boutique ardennaise à Charleville-Mézières. Les offices de tourisme, comme celui du Val d'Ardenne, se font aussi souvent le relais des créateurs locaux, n'hésitez pas à pousser leurs portes.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par La Louve Rémoise (@lalouveremoise)

Mais certains artistes, graphistes et artisans d'art sont allés plus loin, en proposant des créations mettant en valeur le territoire. C'est le cas des Chipies d'Eugénie, qui propose, dans six points de vente haut-marnais ainsi qu'en ligne, toute une collection d'accessoires, de vêtements et d'objets revendiquant la fierté d'être Haut-Marnais.e. Dans la cité des Sacres, plusieurs artistes déclinent en œuvres d'art et objets les monuments de la ville, comme Iemza ou les Cornichons. Les Ardennes ne manquent pas non plus de créateurs inspirés et fiers de leur département, comme Nel de Vlieger, cette créatrice de bijoux qui travaille à partir d'ardoises de Fumay.

Cette liste est évidemment non-exhaustive et les quatre départements de Champagne-Ardenne regorgent de créateurs prêts à vous raconter la région à travers leurs œuvres. Ils sont parfois difficiles à trouver, mais une recherche avec les bons mots clés devrait vous permettre de dénicher votre bonheur et de glisser sous le sapin un petit morceau de notre territoire.

Croire en des jours meilleurs

 

Bien sûr, si les commerces dits "non-essentiels" ont pu rouvrir pour la plupart un mois avant la date fatidique, ce n'est pas le cas des bars, restaurants, salles de sport, lieux de cultures et autres cinémas. Mais il n'est évidemment pas exclu de glisser sous le sapin un bon d'achat, un chèque-cadeau ou un abonnement pour l'un de ces lieux encore fermés, qui attendent, pour la plupart le 20 janvier avec impatience. Pourquoi ne pas offrir un dîner au restaurant ou quelques mois d'abonnement dans un cinéma ? Des places de théâtre ou de concert ? De quoi faire naître l'espoir chez chacun de nous qu'une vie déconfinée viendra, mais aussi de quoi assurer un peu de trésorerie à ces établissements qui tirent parfois le diable par la queue.

Un petit chèque cadeau qui peut devenir un grand geste, comme l'espère la région Grand Est qui a lancé le site lesgrandgestes.fr : une plate-forme qui recense de nombreux lieux d'expériences artistiques, sportives, culturelles ou touristiques mais aussi de nombreux commerces et permet l'achat de bons d'achats ou de chèque-cadeaux à dépenser dans des enseignes qui ne sont peut-être pas ouvertes aujourd’hui, mais qui le seront plus tard, quand l'épidémie sera calmée. Quelques exemples : une heure ou deux de foot en salle à Reims, un bon d'achat pour des places au futur festival des théâtres de marionnettes de Charleville-Mézières ou, pour rêver à un week-end déconfiné, un chèque cadeau dans un hôtel-restaurant spa quelque part dans le Grand Est.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Tourisme en Ardennes (@ardennestourisme)

A noter aussi que de nombreux artisans et artistes sont également présents sur cette plate-forme et que vous pouvez offrir un chèque cadeau à quelqu'un qui pourra ensuite s'offrir l’œuvre de son choix.

Un supplément de solidarité

 

Une dernière façon d'injecter un peu de solidarité dans ce Noël 2020, c'est de viser des cadeaux dont les bénéfices seront reversés à des associations caritatives. Il y a les grands classiques de Noël : les cartes de vœux à destination de l'Unicef ou les étiquettes et papier cadeaux de la Croix-Rouge. Le sac à sapin est vendu au profit de Handicap international. Mais si ces éléments sont assez incontournables pour préparer Noël, il est moins évident de les offrir tels quels. En revanche, il est toujours possible de chercher un présent au sein des boutiques solidaires que certaines associations tiennent. Ainsi, il n'est pas rare de dénicher de beaux vêtements et accessoires au sein des fripes d’Emmaüs ou du Secours populaire. De la vaisselle, de la déco ou des meubles vintages se chinent, eux aussi dans les entrepôts des compagnons de l'Abbé Pierre, présents dans nos quatre départements.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Les Douceurs d'Amandine (@maman_chacha_malo)

Par ailleurs, n'hésitez pas à jeter un œil à la production des ESAT, ces établissements pour l’emploi des personnes en situation de handicap, autour de chez vous : ils produisent souvent de belles et de bonnes choses. L'association Atout-Cœurs à Reims propose d'ailleurs, comme chaque année à Noël, des coffrets de gourmandises produites dans plusieurs ESAT de France et dont les bénéfices iront aux personnes handicapées et leurs aidants. L'année dernière, l'association avait créé, grâce aux fonds récoltés, des cours de danse et d'expression corporelle à destination de ces publics. Mais pour goûter aux rillettes de canard ou toastinades de tomates séchées, ou déguster du houmous de haricots blancs, il faut se dépêcher : il ne reste que quelques paniers disponibles en ligne ou, pour la chaleur humaine, sur le marché de Noël de Vouziers, dans les Ardennes.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
noël événements sorties et loisirs noël en champagne-ardenne consommation économie covid-19 société