• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Ardennes : le Département dans le viseur de l'Etat

© France 3 Champagne-Ardenne - Daniel Samulczyk
© France 3 Champagne-Ardenne - Daniel Samulczyk

Pour le Préfet, le budget du département est "insincère". Les magistrats de la Chambre régionale des comptes seront donc présents à l'hôtel du Département, vendredi 1er juin, pour faire un rapport. Les Ardennes cumulent 215 millions d'euros de dettes.

Par Sébastien Valente / FB

C'est une décision inédite. Le Préfet a saisi la Chambre régionale des comptes, le 16 mai, pour dénoncer le budget "insincère" du Département des Ardennes. 

Pourtant, les élus des Ardennes ont voté un budget de rigueur dans l'objectif de diminuer la dette de 8 millions d'euros, en mars 2018. Mais la Chambre régionale des comptes avait déjà indiqué s'inquiéter de la dégradation des finances du département. Ses magistrats se rendront donc à l'hôtel du Département demain, vendredi 1er juin, pour faire un rapport.

Noël Bourgeois, président du Département, refuse de s'exprimer avant leur venue. 

Robert Chauderlot, élu départemental, avait déjà refusé de voter le budget les deux années précédentes. Pour lui, il était déjà insincère par le passé, mais il avait toujours été validé par la Préfecture. "J'ai donc été surpris en apprenant la décision de Monsieur le Préfet, parce-que ce budget nous avait été présenté comme sincère au vu des éléments qui ont été développés par le président du Conseil départemental." Mais pour cet élu, les Ardennes ne sont pas les seuls à être dans une situation aussi délicate. "Tous les ans il y en a un peu plus qui ne peuvent pas régler tous leurs problèmes, avec le RSA notamment."


Pour Jérémy Dupuy, conseiller départemental DVG, la situation est très préoccupante. Le département risque gros, et notamment une reprise de gestion par l'Etat. "On sait comment ça se passe quand l'Etat prend en charge l'exécutif un département ou une commune. On peut risquer des augmentations d'impôts, la suppression des subventions des associations, c'est-à-dire ce qui fait l'exercice démocratique et le vote d'un budget et la direction d'une collectivité par les élus."

Ces difficultés, rencontrées par le département, s'expliquent par le versement du RSA qui représente à lui seul plus de 60 millions d'euros pour les Ardennes. Et surtout, la construction de la future autoroute a aussi été un vrai gouffre financier : plus de 460 millions d'euros dont au moins 110 millions à la charge du département. 


Voir le reportage de Sébastien Valente et Daniel Samulczyk : 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les avantages de l'achat groupé de fioul

Les + Lus