Ardennes : la difficile situation budgétaire du Département

Le Conseil Départemental des Ardennes à Charleville-Mézières / © Catherine Reggianini / France 3 Champagne-Ardenne
Le Conseil Départemental des Ardennes à Charleville-Mézières / © Catherine Reggianini / France 3 Champagne-Ardenne

Alors que le Conseil Départemental doit voter le budget 2018, les conseillers vont devoir prendre en compte les 215 millions d'euros de dette du Département. Projets annulés ou repoussés, subventions à la baisse… Plusieurs efforts avaient déjà été consentis.

Par J.J.A.

Les problèmes financiers du Conseil départemental des Ardennes ne sont pas nouveaux. La Chambre régionale des comptes avait même indiqué s'inquiéter de la dégradation des finances du département. Aujourd'hui, entre la baisse des dotations de l'Etat et l'augmentation des dépenses sociales, la collectivité se retrouve asphyxiée. Le versement du RSA représente à lui seul plus de 60 millions d'euros pour le département. La construction de la future autoroute a aussi été un vrai gouffre financier : plus de 460 millions d'euros dont au moins 110 millions à la charge du département.

Il va donc falloir réduire la voilure cette année. Plusieurs projets ont été ajournés ou abandonnés, comme la construction de nouveaux locaux pour la MaDEF, la Maison départementale de l'Enfance et de la Famille. Un projet de nouvelle maison avait été lancé et des locaux provisoires en préfabriqué ont même été installés. Sauf que faute de moyens au département, le provisoire risque de durer… au grand dam de ceux qui y travaillent.

La construction du barreau de raccordement, qui doit relier la future autoroute à Warcq, pour contourner le centre-ville de Charleville, a lui aussi été repoussé. Alors qu'il était initialement prévu pour cette année, il ne devrait pas voir le jour avant 2020. Ces deux projets représentent 40 millions d'euros pour le département.

Les subventions aux associations sont également en baisse, et les clubs sportifs du département ne font pas exception : le club de foot du CSSA, les clubs de basket des Flammes Carolo et de l'Etoile de Charleville vont devoir se serrer la ceinture. Les subventions représentent 65% du budget global de l'Etoile de Charleville.

Voir notre reportage 

 

Sur le même sujet

Nancy : statue du Général Drouot restaurée

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés