Ardennes : le calvaire de Bob, le petit Yorkshire enfermé 9 ans dans une cave, jugé au tribunal de police

Le petit yorkshire Rex, laissé à l'abandon sans soins durant 9 ans dans une cave par ses propriétaires, et rebaptisé Bob en voyant ses longs poils / © Association La Lisa des Ardennes
Le petit yorkshire Rex, laissé à l'abandon sans soins durant 9 ans dans une cave par ses propriétaires, et rebaptisé Bob en voyant ses longs poils / © Association La Lisa des Ardennes

La salle du tribunal de police de Charleville-Mézières était pleine ce 18 décembre pour suivre un cas sordide de maltraitance sur un chien croisé Yorkshire, enfermé 9 ans dans une cave sans soins. Sa propriétaire à la barre devait des explications.
 

Par Daniel Samulczyk, avec S.V.

L'affaire de maltraitance animale est traitée en tribunal de police, mais c'est un jugement en correctionnel qu'aurait souhaité l'association La Lisa et son avocat maître Manil, tant les faits sont graves d'après eux. Ce chien s'appelait Rex à l'époque, en 2007, lorsque sa propriétaire, 56 ans aujourd'hui, en avait fait l'acquisition. Cette petite boule de poil, un croisé Yorkshire, plein de vie, n'aura eu en tout et pour tout qu'un seul vaccin chez un vétérinaire en 2008, et ensuite, c'est l'oubli total.

La descente aux enfers, dans la cave

"Il dévorait tout à la maison, il rongeait le bois!": s'exclame à la barre la prévenue devant monsieur le juge. C'est pour cela, qu'elle et son mari à l'époque, avaient décidé de l'enfermer dans la cave. Loin d'être un quatre étoiles, ce sous-sol plongé dans le noir et encombré de détritus va devenir pendant 9 ans un lieu de calvaire et d'oubli pour le jeune chien.

La propriétaire se défend en annonçant qu'il y avait toutefois une porte qui donnait sur l'arrière et donc, une possibilité de sortie. Les premières constatations de l'association Lisa des Ardennes  ont été faites le 22 novembre 2017 suite à plusieurs dénonciations. Ils découvrent avec horreur que cette sortie était pratiquement impossible avec tout le matériel stocké à l'endroit. "Le chien a été retrouvé dans un état déplorable": lance monsieur le juge à la dame qui se tient tête basse devant la cour.  "Je ne savais pas qu'on pouvait le donner à la Lisa,"reconnaît la propriétaire du Yorkshire. 

On ne le sortait plus car on avait honte de son état physique.
-La propriétaire du chien pendant 9 ans 

Maître Manil, avocat auprès de l'association La Lisa des Ardennes, devant le tribunal de Charleville-Mézières / © Sébastien Valente, France3 Champagne Ardenne
Maître Manil, avocat auprès de l'association La Lisa des Ardennes, devant le tribunal de Charleville-Mézières / © Sébastien Valente, France3 Champagne Ardenne

Maître Manil, avocat auprès de La lisa, évoque toute la cruauté de ce manque de soins et d'attention. Pour lui, le procès de la propriétaire devait plutôt se faire devant le tribunal correctionnel. Il s'explique : "Dans le cadre de ce dossier, j'ai demandé au tribunal de police de retenir une incompétence de sa juridiction au profit du tribunal correctionnel, car j'estime qu'on était dans le cadre de cruauté. Laisser un chien, dans le noir, sans soins, sans vaccinations, dans ses excréments, dans son urine, pendant plus de 9 ans, c'est un acte de cruauté."

Simplement de la négligence?

L'avocat poursuit son résonnement: "La négligence c'est quand on oublie de donner une gamelle d'eau à son chien pendant une journée parce qu'on est bloqué au travail. Laisser son chien pendant 9 ans dans une cave noire, si vous appelez ça de la négligence dans ces cas-là, c'est vraiment ne pas respecter la condition d'un animal qui est doué de sensibilité et qui a droit a des traitements normaux et à  des conditions de vie normale. Là, on est plus dans la négligence, on est dans le mauvais traitement."

On lui a coupé 3 kg de poils  en trop

Sabrina, présidente de l'Association La Lisa des Ardennes, a pratiqué, en quelques sortes, les premiers secours, sur celui qu'elle va rebaptiser Bob en voyant ses longs poils entièrement collés. Pourtant habitués à recueillir des animaux souffrants, le sauvetage de Bob reste encore deux après, un souvenir douloureux pour les membres de cette l'association.
Bob, le yorkshire sauvé de sa cave, le jour de sa première tonte, à l'association La Lisa des Ardennes / © Association La Lisa des Ardennes
Bob, le yorkshire sauvé de sa cave, le jour de sa première tonte, à l'association La Lisa des Ardennes / © Association La Lisa des Ardennes

Sabrina raconte ses premiers soins : "Quand on l'a trouvé, le chien était là, sous une vieille chaise, sur un morceau de mousse avec des excréments et de l'urine partout. On a mis plus de trois heures à le tondre, il y avait des kilos et des kilos de poils, c'est la vérité".
Ce sont plus de 3 kilos de poils qui ont été coupés pour redonner forme au petit yorkshire / © Association La Lisa des Ardennes
Ce sont plus de 3 kilos de poils qui ont été coupés pour redonner forme au petit yorkshire / © Association La Lisa des Ardennes

Ce petit chien on l'a emmené chez le vétérinaire. Dans son état comme ça, il paressait en bonne forme, il n'était pas archi-maigre car il avait quand même à manger, mais il avait de la conjonctivite, des dents dans un état pas possible. Quand on l'a tondu, il avait un problème de peau."

On en a déjà vu des animaux maltraités, la protection animale devient de pire en pire, mais, lui, dans cet état-là, c'était catastrophique, c'est rare.
C'était un petit chien sans muscles, il n'avait pas de vie, si on n'était pas intervenu, dans un an ou deux il serait mort tout seul.
- Sabrina, présidente de l'association La Lisa des Ardennes

 
Au fur et à mesure de la tonte, Rex devient Bob et repart pour une nouvelle vie de chien / © Association La Lisa des Ardennes
Au fur et à mesure de la tonte, Rex devient Bob et repart pour une nouvelle vie de chien / © Association La Lisa des Ardennes


Bob, c'est celui qui n'aboie pas

Deux ans après son sauvetage et sa remontée  des abimes, Bob, le petit yorkshire va bien. Ils sont loins ses gémissements et ses appels à l'aide. Désormais, le miraculé vit sa petite retraite avec une retraitée dans le nord de la France.
Heureux qui comme Bob va faire désormais de beaux voyages, entouré de ceux qui l'aiment / © Association La Lisa des Ardennes
Heureux qui comme Bob va faire désormais de beaux voyages, entouré de ceux qui l'aiment / © Association La Lisa des Ardennes

La présidente nous donne de ses nouvelles : "-Il vit chez une petite dame retraitée qui en prend soin, on a des photos tous les jours. On le voit dans son petit panier, son petit manteau, toiletté, c'est grâce à cela qu'on continue et qu'on lutte contre la misère animale."
B.O.B : Bien Occupé à recevoir des Bisous, désormais avec sa nouvelle propriétaire / © La nouvelle propriétaire de Bob
B.O.B : Bien Occupé à recevoir des Bisous, désormais avec sa nouvelle propriétaire / © La nouvelle propriétaire de Bob
Le Bob nouveau est arrivé / © La nouvelle maman de Bob
Le Bob nouveau est arrivé / © La nouvelle maman de Bob


La suite du procès

Le jugement a été mis en délibéré au 5 février 2020. Le parquet avait requis ce matin une amende de 550 Euros à l'encontre de l'ancienne popriétaire de Bob et l'interdiction pour elle de posséder un animal pendant 5 ans.
 

Sur le même sujet

Les + Lus