Ardennes : qui est Amal, cette marionnette géante attendue le 10 octobre à Charleville-Mézières

Publié le Mis à jour le
Écrit par Matthieu Mercier
Marseille 22 septembre.
Marseille 22 septembre. © ABDUL SABOOR

Ce dimanche 10 octobre, "petite Amal", une marionnette géante, sera dans les Ardennes. Elle effectue un parcours depuis la frontière Syrienne pour mettre en lumière la problématique des migrants.

Dans la cité du festival mondial du théâtre de marionnette, à Charleville-Mézières, la "petite Amal" ne risque pas de passer inaperçue dimanche 10 octobre. Cette marionnette de 3,5m de hauteur est arrivée en France récemment. Et dans les Ardennes, on l'attend avec impatience. A Charleville, cela fait même deux ans qu'on l'attend, confirme Lucile Dubois, en charge de son accueil et très impliquée dans ce projet. 

Petite Amal, c'est beaucoup plus qu'un spectacle gratuit et impressionnant. Conçue par la Handspring Puppet Company d’Afrique du Sud, elle a entamé en juin dernier un voyage de 8 000 km pour mettre en lumière la crise de l'accueil des réfugiés. Ce projet itinérant est intitulé « La Marche / The Walk ». Il se veut à la fois un évènement artistique international et épreuve d’endurance. Cette marionnette géante traverse l’Europe à pied pour rappeler le sort des millions d’enfants et de jeunes déracinés.


Elle voyagera en tout à travers 8 pays, accueillie lors de centaines d’événements culturels dans les villes et villages tout au long de son parcours. Elle marche pour les enfants – certains isolés et séparés de leur familles, contraints d’entreprendre de dangereux périples. Elle marche pour qu’on ne les oublie pas. "Passer par les Ardennes, c'était inévitable, car nous sommes reconnus pour les arts de la marionnette, et la ville est proche de la frontière donc symboliquement c'était important", indique Lucile Dubois. 

"Le sens de ce passage, c'est le projet global créé par la société Good Chance qui travaille avec des personnes migrantes dans leur spectacle. On travaille avec de nombreuses associations sociales et locales en amont de cette venue. Localement, c'est un projet social qui sert à rendre visible des personnes invisibles ou mal comprises, en France et dans les Ardennes. Ces gens seront mis en valeur aux côtés de la marionnette". 

Spectacle itinérant et engagé

Ce ne sera donc pas seulement une fête dimanche 10 octobre : "il ne faut pas nier la réalité des la migration, de ces enfants mineurs qui se retrouvent seuls. Et il y en a à Charleville. Certains de ces enfants sont récemment arrivés. L'idée c'est de porter ces thèmes, avec des valeurs de tolérance et d'inclusion. Cette Amal, on l'accueille avec tout ça". 

La marionnette géante apportera quelque chose de différent. Elle passera la frontière belge à Bouillon. Des personnes pourront traverser la frontière avec elle. Ce passage devrait éveiller une discussion politique. Une sorte de spectacle itinérant engagé. Le metteur en scène est lui palestinien. Il a été migrant et parle d'expérience. "Ce n'est pas juste une tournée. On tient à ce que ce soit tourné vers ces personnes dont on parle peu", poursuit Lucile Dubois, assistante médiation, référent du projet depuis mars 2021. 

Amal a même rencontré le pape François pendant son périple le 10 septembre. (Voir le post Facebook ci dessous). 

 

Avant de poursuivre son parcours vers Londres et après avoir traversé la Turquie, la Grèce, l’Italie, la Suisse, l’Allemagne, la Belgique, Petite Amal arrive à Charleville-Mézières le dimanche 10 octobre 2021 en accès libre et gratuit. La déambulation se terminera place Ducale au centre de Charleville et un goûter partagé sera organisé pour rencontrer les acteurs de cette démarche. Avec la participation de partenaires et associations locales qui proposeront des chorégraphies, chants et lectures. La déambulation a lieu à 17h rue du Théâtre – rue Irénée Carré – Rue de la République et Place Ducale.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.