Cet article date de plus de 3 ans

Cabaret Vert : c'est parti pour quatre jours de folie

De jeudi à dimanche, Charleville-Mézières vibre au rythme du Cabaret Vert. 100.000 festivaliers sont attendus pendant ces quatre jours de concerts et de réjouissances. Et pour sa 14e édition, le festival innove encore.
Tous les ans, c'est la même image. A l'ouverture des portes, les festivaliers les plus motivés se ruent sur l'entrée du Cabaret Vert. Et pour cette 14e édition, certains ont été surpris par les nouveautés de cette édition 2018.
 


Un espace scénique revisité

A l'exception de la plus grande scène, la Zanzibar, les autres scènes ont subi de sacrés changements. Celle des Illuminations est désormais couverte, histoire de se préserver des averses prévues samedi et dimanche.
La troisième scène, Le Temps des Cerises, disparaît au profit d'une nouvelle, le Green floor, située en bord de Meuse. Dédiée à la programmation électro, celle-ci accueille de grands noms comme Darius, Agoria ou Charlotte de Witte.
Enfin, une quatrième scène, le Razorback, fait son apparition au bar trop stylé du Groin Groin. Dédiée aux concerts rock, elle s'arrêtera par contre avant minuit.
 

De nouveaux bayards

​​​​​​L'an dernier, de faux bayards circulaient pendant le festival. Pour éviter ça, le Cabaret Vert a changé sa monnaie cette année. Finis les pièces en plastiques, place aux bayards en alu, plus difficiles à reproduire. Ceux qui ont gardé les anciens jetons pourront toujours les échanger dans l'un des deux bureaux de change du site.
 

Un troisième camping 

Un nouveau campement a pris place à 30 minutes du square bayard, près du Mont Olympe. Avec "du sport, des jeux, une piscine, des espaces verts, le centre ville et ses terrasses de café à proximité", précise le site du Cabaret Vert. Le prix est le même que pour les autres campings : 15 euros par personne peu importe le nombre de nuits. Bref, avec le camping fêtard, tout près du site, et celui plus calme à 10 minutes, le Cabaret vert dispose désormais de trois lieux pour faire dodo. Trois campings, trois ambiances.
 

Le premier stand végan

Toujours plus écologique, le Cabaret Vert inaugure cette année un stand végan parmi la trentaine de stands de nourriture. L’objectif de cette année est assumé : toujours plus d’écologie, avec de plus en plus de menus végétariens et d'aliments locaux, produits à moins de 200 km.

Ecolo, mais pas mort de faim. Les quantités sont elles aussi au rendez-vous : comptez pas moins de 5 tonnes de pommes de terre sur un stand pour les quatre jours de festivités. A la boutique des croque-maroilles, on a prévu 450 kg de fromage, soit l’équivalent de 8 000 sandwichs. Rien que ça. Côté bières aussi, il faut assurer. Un stand peut abreuver quelque 1 800 festivaliers en une heure. Le tout, grâce à 40 tonnes de fûts.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival cabaret vert culture musique