Canicule : dans les maisons de retraite, c'est la vigilance rouge

Les personnes âgées sont particulièrement sensibles à la chaleur. A Charleville-Mézières comme dans d'autres maisons de retraite, le personnel soignant est vigilant.
 

A l'EHPAD de Charleville-Mézières, tous les moyens sont bons pour rafraîchir les résidents.
A l'EHPAD de Charleville-Mézières, tous les moyens sont bons pour rafraîchir les résidents. © Alexis Dumoulin / France 3 Champagne-Ardenne
Depuis la canicule de 2003 et la disparition de dizaines de milliers de personnes âgées, de nombreuses mesures ont été mises en place dans les structures spécialisées.

A Charleville-Mézières, hydratation et jeux d'eau sont de mise pour préserver les résidents de l'Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). En effet, tous les moyens sont bons pour les protéger de la chaleur et de la déshydratation.

Malgré la chaleur, certains résidents ressentent le besoin de prendre l'air : chapeaux, casquettes et brumisateurs sont donc également de sortie.

Au sein de l'EHPAD de Charleville-Mézières, les résidents sont atteints de la maladie d'Alzheimer, si bien qu'ils oublient souvent de s'hydrater.

Anaïs, infirmière, témoigne : "On leur donne à boire régulièrement, au moins toutes les deux heures. Il faut les stimuler énormément, ils n'ont pas le réflexe de boire."

Des protocoles qui s'ajoutent aux dispositifs de base : ventilateurs dans les chambres, climatisation dans les couloirs et fermeture des volets.
 

Voir notre reportage :

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
canicule météo personnes âgées société