• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Charleville-Mézières : laissez-vous tenter par le curling

Le Charleville-Mézières sports de glace existe depuis 30 ans. / © Alexis Dumoulin / France 3 Champagne-Ardenne
Le Charleville-Mézières sports de glace existe depuis 30 ans. / © Alexis Dumoulin / France 3 Champagne-Ardenne

Venu tout droit d'Écosse, le curling ne se pratique que dans un seul club en Champagne-Ardenne. Son nom : le Charleville-Mézières sports de glace, où les adeptes de la discipline se donnent rendez-vous depuis plus de 30 ans. 

Par Monique Cugnot avec Cécile Banasik

Une ambiance tamisée, loin des chants de supporters habituels. Au curling, la concentration est de rigueur. Impossible de pratiquer la discipline, qui s'exerce avec dextérité et minutie, dans le brouhaha. Surtout lorsqu'il faut lancer une pierre de 20 kg vers une cible avec l'aide de coéquipiers. Depuis 30 ans, le Charleville-Mézières sports de glace accueille le seul club de la région de curling, où nous avons rencontré les licenciés. 


Ambiance musicale douce pour une concentration absolue

Nouveau dans le club, Aurélien Prevoteaux ne cache pas sa surprise : "Je m'attendais à ce qu'on lance une pierre et qu'elle arrive facilement à la maison (la cible) mais au final, c'est beaucoup plus compliqué que ça n'en a l'air. C'est vraiment difficile. Tout est dans le touché, dans la rotation du poignet. En fait, c'est très technique !"

Le curling est un sport parfois sous-estimé, voire raillé. Pourtant, on ne peut le résumer à une pierre qui glisse sur la glace. La base, c'est le slide... le geste le plus technique qui requiert souplesse et équilibre. Thierry Devreeze est passionné depuis 25 ans et maîtrise parfaitement la discipline, qu'il nous fait partager avec beaucoup d'entrain. Grâce à l'impulsion donnée par ses jambes, il n'a plus qu'à lâcher la pierre tout en donnant certains effets.

Le plus dur, pour quelqu'un qui veut faire ce sport là, c'est déjà de connaître le geste du lancé. Si on a pas ce geste, on ne progresse pas.

atteste-t-il, catégorique. D'après lui, il faut compter une bonne année d'entraînement pour que la pierre atteigne la cible, 40 mètres plus loin, "la maison" qu'on appelle en langage curling.


Pour y parvenir, deux joueurs parmi les quatre qui composent une équipe doivent balayer la glace et il ne s'agit pas de la nettoyer. "Ce balai n'est pas fait uniquement pour enlever la poussière. Il fait chauffer la glace et quand on frotte, on l'écrase pour faire une friction et faire avancer la pierre de plus en plus vite", décrit le joueur aguerri. Devreeze l'affirme, le geste du frottement sur glace équivaut à 60 mètres de sprint. 

Un sport physique qui requiert aussi de la concentration. Myriam Prevoteaux entame sa deuxième saison au club de Charleville. La licenciée s'attendait à ce que ce sport soit plus facile : "Je pensais que c'était assez facile et je m'aperçois que c'est fatiguant. Cela demande une bonne condition physique, mine de rien. On ne fait pas que caresser la glace, il faut bien se concentrer au niveau du lancé et balayer. Il faut y aller quoi !"

Pierre Jurion, le président du club, tente de lutter contre les préjugés de certains téléspectateurs. "Quand on regarde le curling à la télévision, ce sont des équipes qui ont un niveau très élevé, assure-t-il. Ça parait en fait simple mais ça ne l'est pas du tout !" Le curling, ce n'est pas non plus une pétanque nordique. Les Canadiens surnomment la discipline "le jeu d'échec sur glace".

Place à la tactique

"Chaque équipe doit déterminer une stratégie à chaque lancé : défense ou attaque... Quatre joueurs, dont le capitaine qu'on appelle 'skip', jouent un poste stratégique", explique Nicolas Nona, en deuxième saison de club de glace. 

Un joueur la lance en suivant les instructions demandées par son capitaine "skip" qui se trouve à l’autre extrémité de la piste, tandis que les deux joueurs restants guident son parcours. Pour cela, ils utilisent des balais de curling et frottent la glace devant la pierre pour que cette dernière suive la trajectoire desirée. Lorsque la pierre est lancée, elle doit être relâchée avant la "ligne du cochon" (ou hogline), et s’arrêter dans le rectangle formé par la hogline suivante et la back line. Hors de ces limites, la pierre est considérée comme hors-jeu. 

Malgré ses deux entraînements mensuels, le Charleville-Mézières sports de glace a déjà remporté une compétition internationale au Luxembourg. Mais pour monter une équipe digne de ce nom, le club qui ne compte que six licenciés cherche de nouveaux joueurs. A vos balais. 

Charleville-Mézières, seul club de curling en Champagne-Ardenne

Le club de curling de Charleville-Mézières existe depuis 30 ans et c'est le seul dans la région Champagne-Ardenne.

Le club ne compte que six licenciés, mais ils ont déjà été sacrés champions internationaux lors d'une compétition au Luxembourg. Ils recherchent actuellement d'autres sportifs pour s'adonner à leur passion, à raison de deux entraînements par semaine.

A lire aussi

Sur le même sujet

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy

Les + Lus