Jacques Chirac aux Guignols : “techniquement c'était parfait”, confie un professionnel au festival des marionnettes

 Fatima, Didou, et José, trois marionnettistes au Festival mondial à Charleville-Mézières, se souviennent de la marionnette de l'ancien président Chirac / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne-Ardenne
Fatima, Didou, et José, trois marionnettistes au Festival mondial à Charleville-Mézières, se souviennent de la marionnette de l'ancien président Chirac / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne-Ardenne

Parmi les rétrospectives et anecdotes croustillantes retraçant la vie du président Jacques Chirac, mort le 26 septembre dernier, sa marionnette aux Guignols de l'info restera dans les mémoires. Voici le regard de trois marionnettistes présents au Festival mondial de Charleville-Mézières.
 

Par Daniel Samulczyk

On savait que le président Chirac, mort le 26 septembre 2019, était un homme politique de premier plan et un chef d'état très médiatique durant la période de son élection entre le 17 mai 1995 et le 16 mai 2007. Il était très présent sur la scène politique, très suivi par de nombreux médias déjà à l'époque et, surtout, très caricaturé par la télévision.

C'est l'émission " Les guignols de l'info" en 1993 qui va  présenter, tous les soirs, à l'heure du repas, une parodie du président, avec son double en marionnette. Les créateurs du divertissement jouent sur le comique et la gestuelle de Jacques Chirac et sur ses bonnes phrases du moment. La marionnette rencontre alors un succès légendaire et des millions de téléspectateurs sourient encore en revoyant ses sketches désopilants.
 


Les marionnettistes se souviennent de la marionnette Chirac

Au Festival mondial des Théâtres de marionnettes, "Didou" le marionnettiste saltimbanque, comme il aime se présenter, s'est installé ce dimanche 29 septembre, dans le parc du musée Rimbaud à Charleville-Mézières. Son petit castelet ne fait que deux mètres mais il y a très vite un attroupement autour de ses histoires de pantins. Quand je lui montre la photo de la marionnette de Jacques Chirac dans l'émission Les guignols de l'info, il affiche aussitôt un large sourire.
Didou, le marionnettiste saltimbanque, évoque la période des Guignols de l'info, avec une certaine réserve / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne-Ardenne
Didou, le marionnettiste saltimbanque, évoque la période des Guignols de l'info, avec une certaine réserve / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne-Ardenne

"C'était une marionnette utile, oui et non ! Que des hommes politiques aient leur marionnette, ça a toujours été. Qu'elle se fiche du pouvoir, ce n'est pas nouveau, on se rappelle de la marotte du fou du Roi. Le seul problème avec la marionnette des Guignol de l'époque, la caricature et la satire, c'est que la satire quotidienne tue la satire. Et au bout d'un moment, elle n'a plus son pouvoir de piquer à l'endroit où il faut piquer. C'est un peu dommage", explique le marionnettiste.


Les créateurs de cette marionnette ont fait des choses super-amusantes, techniquement c'était parfait. 
Didou Lequeux, marionnettiste saltimbanque de passage au Festival
 

"Putain deux ans ! "

Tout le monde n'a pas connu la marionnette du président Chirac dans les années 1995-2007, avec les célèbres phrases qui vont avec, de "putain deux ans", à "mangez des pommes". Je retrouve, sous une tente, une dizaine de marionnettistes autour d'une table avant leurs spectacles. Seul une, veut bien évoquer cette période intéressante pour la liberté de critiquer. 

Les marionnettistes présents au Festival mondial des marionnettes à Charleville-Mézières parlent du président Chirac / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne-Ardenne
Les marionnettistes présents au Festival mondial des marionnettes à Charleville-Mézières parlent du président Chirac / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne-Ardenne

"Je  pense qu'à la base, c'était une super bonne idée, ça me fait penser aux caricatures de Karagoz en fait, c'était une marionnette utile à l'époque pour faire passer pleins de choses, c'était plus facile de pouvoir critiquer, de pouvoir s'exprimer ensuite, et c'est toujours d'actualité. Il y a quelques élèves de l'ESNAM Charleville qui sont allés manipuler cette marionnette Chirac à l'époque. En tous cas, grâce à cela, il a été élu je pense", avance Fatima Burer-Ayade, marionnettiste, plasticienne de la compagnie " Le bateau des fous".
 

 "Il faut continuer ce genre de marionnette"

José Zemanel est un homme pressé. Sa représentation vient juste de se terminer dans les jardins de l'île du moulin derrière le musée Rimbaud. Il transporte des éléments de décors, donne quelques ordres et s'assoit cinq minutes en pause pour raconter son Chirac à lui.
 
José, de la compagnie Zemanel, donne son analyse sur la marionnette du président Chirac aux Guignols de l'info / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne-Ardenne
José, de la compagnie Zemanel, donne son analyse sur la marionnette du président Chirac aux Guignols de l'info / © Daniel Samulczyk, France3 Champagne-Ardenne
 

La marionnette des Guignols m'amusait. J'étais amusé par les propos qu'elle tenait.
- José Zémanel, responsable et marionnettiste à la compagnie Acte2 Théâtre  

Quant à savoir si cela voudrait la peine de relancer le concept, l'artiste est catégorique. "Une marionnette à l'effigie du président aujourd'hui, ça aurait du sens encore, mais moi, je serai plus dans les mots pour faire de la critique politique que de la marionnette. Il faut continuer à en faire en tous cas mais moi je ne saurai pas faire ça", avoue-t-il humblement.

Dans les archives audiovisuelles de l'INA, cette grande bibliothèque qui garde toute la mémoire des images télévisées depuis 1950, soyons sûr que, les centaines de passages à l'écran de cette célèbre marionnette feront encore réagir pendant de nombreuses années les analystes de tous poils.
 

Sur le même sujet

Les + Lus