La fonderie PSA condamnée dans une affaire d'amiante

Publié le Mis à jour le
Écrit par Grégoire Schott
PSA Peugeot Citroën (Les Ayvelles)
PSA Peugeot Citroën (Les Ayvelles) © Photo : Alexis Dumoulin - France 3 Champagne-Ardenne

Le groupe PSA vient d'être condamné à une amende de 280 000 euros suite au décès d'un salarié il y a vingt ans des suites d'un cancer des voies respiratoires. 

Le site PSA des Ayvelles dans les Ardennes vient d'être condamné par la justice pour «faute inexcusable» envers un salarié aujourd'hui décédé.

C'est la troisième fois que la fonderie ardennaise est condamnée pour «faute inexcusable» dans un dossier lié à l'amiante.
Cette fois, PSA est jugée responsable du décès d'un de ses salariés, mort en 1997 d'un cancer broncho-pulmonaire à l'âge de 39 ans. Sa famille a été épaulée par une association, l'Addeva, pour demander réparation. Elle vient d'obtenir 280 000 euros au titre de ce préjudice.

D'après l'association, 15 anciens salariés du site des Ayvelles sont décédés du fait d'une maladie professionnelle. Et plusieurs dossiers se trouvent actuellement devant la justice, notamment celui de Jean-Noël, atteint d'une maladie pulmonaire. Employé autrefois à la maintenance du site, il a lui aussi lancé une procédure contre PSA pour «faute inexcusable».

Dans les Ardennes, 250 décès sont directement dus à l'amiante selon l'Addeva. PSA est loin d'être la seule entreprise concernée.
La société, qui n'a pas souhaité répondre à nos questions, peut faire appel de la décision de justice.

durée de la vidéo: 02 min 09
PSA condamnée dans une affaire d'amiante ©France 3 Champagne-Ardenne

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.