Rencontre avec Jérémy Tanski, réparateur de vélos et globetrotteur de Charleville-Mézières

Après un long voyage jusqu'à Bangkok à vélo et des réparations en itinérance le long de la voie verte, Jérémy Tanski a ouvert sa boutique de réparation et de rénovation à Charleville-Mézières en novembre dernier.

Jérémy Tanski a ouvert sa boutique de réparation de vélo quai Rimbaud à Charleville-Mézières en novembre 2018
Jérémy Tanski a ouvert sa boutique de réparation de vélo quai Rimbaud à Charleville-Mézières en novembre 2018 © Daniel Samulczyk / France 3 Champagne-Ardenne
Le regard clair et les cheveux longs, Jérémy Tanski a l'allure d'un surfeur venu tout droit d'Australie. Sa boutique, située sur le quai Rimbaud de Charleville-Mézières, ressemble à celles que l'on peut trouver en bord de mer, avec ses murs en bois et des accessoires vintages. A l'intérieur, outre la trentaine de vélos, la décoration est minimaliste.

A l'intérieur de la Machine à pédales, le gérant des lieux accueille tous ses clients de la même manière. Décontracté, il écoute attentivement chaque volonté, jauge les réparations qu'il devra bricoler, apporte ses conseils avisés. A 31 ans, celui qui a pris son vélo pour rouler jusqu'à la Thaïlande en globetrotteur, a ouvert sa boutique en novembre 2018. Ce après trois mois de réparations en itinérance sur la voie verte de Charleville, période durant laquelle nous l'avions rencontré :
 
Le jour de notre visite, Jérémy s'occupe d'un vélo hollandais sur lequel il change le système de rétropédalage. Celui installé ne convient pas à son client, qui préfère un système classique. Outre les rénovations, Jérémy répond à toutes les demandes des clients, du système de freinage au look intégral du cadre, comme il le montre sur son compte Instagram :
 
Voir cette publication sur Instagram

Rénovation #peugeotcycles #ns600 . Anne va pouvoir remonter sur son vélo de communion. #ateliervelo #velovintage #workshopbike #lamachineapedales

Une publication partagée par LaMachineaPedales (@la_machine_a_pedales) le


Entre deux tours de vis, Jérémy avise un client de passage venus prendre des conseils auprès de l'expert en "machines à pédales" comme il les appelle. D'autant que ses bolides préférés datent des années 1950 aux années 1980. Les machines plus neuves sont elles aussi les bienvenues, avec des accessoires derniers cris. Sonnettes, housses pour selles et autres portes bagages s'accommodent d'ailleurs à tous les styles.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo économie transports portrait sorties et loisirs