Rencontre avec Lucille Moine, miss Champagne-Ardenne 2019

A 18 ans, l'Ardennaise Lucille Moine représentera la Champagne-Ardenne lors de l'élection de miss France le 14 décembre prochain à Marseille. / © Marc Schmitt/France 3 Champagne-Ardenne
A 18 ans, l'Ardennaise Lucille Moine représentera la Champagne-Ardenne lors de l'élection de miss France le 14 décembre prochain à Marseille. / © Marc Schmitt/France 3 Champagne-Ardenne

Lucille Moine, Carolomacérienne de 18 ans, a été élue miss Champagne-Ardenne 2019, vendredi 11 octobre à Troyes. Elle représentera le territoire lors de l'élection de miss France, qui aura lieu le 14 décembre prochain au Dôme de Marseille.

Par Marc Schmitt

"Je suis un peu perdue, ça s'est passé très vite et je ne réalise pas encore", souffle Lucille Moine, la nouvelle miss Champagne-Ardenne. Si le propos semble un peu convenu, il faut dire que, dans le cas de la jeune étudiante de 18 ans, originaire de Charleville-Mézières, tout s'est effectivement passé très rapidement. 

Elue miss Ardennes le 3 octobre dernier, la jeune femme est devenue miss Champagne-Ardenne 2019 à peine une semaine plus tard. Lors de l'élection régionale, qui a eu lieu à Troyes devant 1.300 personnes, elle a décroché la couronne face à dix-sept autres candidates.
 

"On est venu me chercher sur les réseaux sociaux"

Un rêve de petite fille ? Pas vraiment. D'ailleurs la jeune femme n'avait jamais participé à un concours de beauté auparavant et ne s'est pas incrite seule. "Depuis petite je regarde miss France mais je n'ai jamais pensé y participer. Je me disais : "Pourquoi moi en fait, je suis comme tout le monde". On est venu me chercher sur les réseaux sociaux. Le comité Champagne-Ardenne m'a envoyé un message sur instagram pour savoir si je mesurais bien au moins 1m70 et si je n'étais pas tatouée. Puis on m'a proposé de participer à l'élection", explique Lucille Moine. 
 

"Il y a des candidatures spontanées mais on recrute également. Beaucoup de filles ne feraient pas la démarche seules parce qu'elles ne savent pas comment faire et parce que ce n'est pas forcément naturel pour elles. On les contacte, on leur explique comment ça va se passer et souvent elles acceptent parce qu'elles comprennent que c'est une super expérience. Dans le cas de Lucille, c'est le photographe de l'élection qui la connaissait", précise Perrine Destenay, présidente du Comité miss Champagne-Ardenne pour miss France.

Cela donne confiance en soi. J'aimerais aussi beaucoup faire de l'humanitaire et cette aventure peut me le permettre car j'aurai une plus grande visibilité.
Lucille Moine, miss Champagne-Ardenne 2019


Les études et le regard des autres

La proposition de participer à cette élection a tout de suite emballée Lucille Moine, même si elle a pris le temps de la réflexion. "J'avais surtout peur concernant mes études (elle est étudiante depuis septembre à l'école internationale Tunon de Reims où elle suit un cursus porté sur l'évènementiel et le tourisme) mais je dois rencontrer la direction prochainement et on devrait pouvoir s'arranger", assure-t-elle.

Depuis petite, j'ai quand même eu des critiques, de la jalousie etc.
Lucille Moine, miss Champagne-Ardenne 2019.

Autre peur, et non des moindres, celui du regard des autres. Si les réseaux sociaux sont et resteront impitoyables, sur ce point pour l'instant, la voilà aussi rassurée. "Tout le monde est super heureux pour moi. Je suis allée en ville à Charleville et tout le monde m'a sauté dessus. Même des gens qui ne m'aiment pas sur les réseaux sociaux viennent me féliciter, c'est de l'hypocrisie ", lâche l'Ardennaise qui n'hésite pas à parler d'une forme de "revanche".
 
Lucille Moine sur le plateau de France 3 Champagne-Ardenne pour l'émission Ensemble c'est mieux. / © Marc Schmitt/France 3 Champagne-Ardenne
Lucille Moine sur le plateau de France 3 Champagne-Ardenne pour l'émission Ensemble c'est mieux. / © Marc Schmitt/France 3 Champagne-Ardenne

Prochaine étape désormais pour la jeune femme, Tahiti, où les trente prétendantes au titre de miss France s'envoleront debut novembre afin de tout mettre au point pour la cérémonie qui se déroulera le 14 décembre au Dôme de Marseille. "J'ai aimé le très bon état d'esprit qu'il y a eu pendant la préparation et pendant l'élection de miss Champagne-Ardenne. Là, on va pouvoir rester un mois toutes ensemble et apprendre à se connaître, j'ai hâte", conclut Lucille Moine.
 

Sur le même sujet

Les + Lus