• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Décès de Séverine Gentil à Sedan : les deux tortionnaires devant les assises

© Thierry Doudoux / France 3 Champagne-Ardenne
© Thierry Doudoux / France 3 Champagne-Ardenne

Deux hommes sont jugés depuis ce jeudi devant la cour d'assises des Ardennes. Ils doivent répondre du viol et de la mort de Séverine Gentil, 44 ans, décédée suite à des "actes de barbarie" en juin 2015 à Sedan. Le procès doit durer jusqu'à mardi.

Par IG avec Sébastien Valente

Dans le box des accusés, Damien Gatine, 28 ans, et Jean-Michel Colson, 50 ans, n'ont pas du tout le même discours. Le premier, le plus jeune, reconnaît avoir été présent au moment des faits. Le second minimise quant à lui largement son implication et tient un discours "grotesque" selon les propres termes employés par un directeur d'enquête.

Les deux hommes sont jugés pour "viol en réunion" et "actes de barbarie ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Le 13 juin 2015, le corps de Séverine Gentil a été découvert à l'arrière de sa voiture, place Nassau à Sedan.

Quatre jours de procès


  • Jeudi 15 mars 2018 :
Dans la nuit du 12 au 13 juin 2015, Séverine Gentil a vécu un calvaire dans la forêt du Mont-Dieu. Les faits relatés par la cour étaient difficilement supportables. Plusieurs hématomes et ecchymoses ont été relevés un peu partout sur son corps. L'autopsie a révélé que le décès est dû notamment à une hémorragie.

Damien Gatine accuse Jean-Michel Colson d'être à l'origine des tortures.


Compte-rendu de ce premier jour d'audience, Sébastien Valente, Alexis Dumoulin : 



  • Vendredi 16 mars 2018:
     
Les témoignages, éprouvants pour la famille de la victime et les jurés, se poursuivent lors de cette deuxième journée d'audience. C'est au tour du médecin légiste de révéler les lésions retrouvées sur tout le corps de la victime. Une atmosphère pesante qui provoqua le malaise d'un des deux accusés et une suspension d'audience.


Compte-rendu de ce deuxième jour d'audience, Sébastien Valente, Alexis Dumoulin :




Le procès doit durer quatre jours. Les accusés encourent la réclusion criminelle à perpétuité. Le verdict sera rendu le mardi 20 mars.

Sur le même sujet

Estac : Benjamin Nivet annonce la fin de sa carrière

Les + Lus