Exercice de prise d’otage au collège du Blanc Marais à Rimogne (Ardennes)

Dans le cadre de l’opération « vigilance attentats » une simulation de prise d’otage était organisée ce mercredi au collège du Blanc Marais à Rimogne (08).

L’objectif de cet exercice est d’acquérir les bons réflexes en cas d'alerte. Cet établissement qui possède une classe de défense n’a pas été choisi au hasard.

Il est 10h40 lorsque l'alerte est donnée. Différentes unités de gendarmerie arrivent donc au collège pour extraire les 300 personnes présentes dans l'établissement. Le scénario sur le papier est simple, un forcené s'est retranché dans l'enceinte, un sac contenant très certainement une bombe a  été retrouvé, et pour finir il faut gérer une prise d'otage.

Les élèves ont bien sûr été prévenus de l'exercice. Une nécessité en raison du stress qui peut être généré. Ils ont attendu pendant une heure confinés dans leur salle de classe. De la brigade de gendarmerie jusqu'au GIGN venu de Reims, trois niveaux d'intervention ont travaillé ensemble pour la première fois pour un exercice de sécurité civile devenu obligatoire dans les établissements scolaires.

Voir notre reportage diffusé dans le JT 19/20 du mercredi 1er juin 2016

Dans le cadre de l’opération « vigilance attentats » une simulation de prise d’otage était organisée ce mercredi au collège du Blanc Marais à Rimogne (08). Interviews : Didier Déleris, Directeur académique des services de l'Education Nationale. Lieutenant Colonel Eric Spillmann, Commandant en second du groupement des Ardennes. ©France 3 Champagne-Ardenne

Voir notre diaporama