Cet article date de plus de 4 ans

Givet : une ancienne caserne rebaptisée "Résidence Massu"

Le nom d’un ancien général de l’armée connu pour l’usage de la torture durant la guerre d’Algérie a été donné à une ancienne caserne de la ville, transformée en logements.
résidence Jacques Massu (Givet)
résidence Jacques Massu (Givet) © Isabelle Griffon / France 3 Champagne-Ardenne
Le Général Jacques Massu est une figure controversée de l'histoire militaire Française qui légitima l'usage de la torture pendant la guerre d'Algérie.
L’ancien mess des officiers de Givet, caserne militaire emblématique, reconvertie en logements est rebaptisé « Résidence Massu » suite à une délibération municipale.
© INA
Jacques Massu est une figure militaire controversée, notamment pendant la guerre d’Algérie. Des années après le conflit, il reconnait avoir délibérément pratiqué la torture. Mise en ligne d’une pétition, protestation des riverains, démissions au conseil municipal, la pilule ne passe pas auprès d’une partie de la population.

Claude Wallendorff, le maire (DVD) de Givet est à l’origine de cette décision. Il dénonce une manœuvre de l’opposition. Cette même opposition qui valida en octobre dernier, à l’unanimité ce changement de nom, avant de se rétracter. Le maire ne voit donc pas de polémique, mais bien un choix en guise d’hommage à Jacques Massu, l’homme à l’origine du retour des militaires à Givet, en 1962.

Pendant la guerre d’Algérie, je ne pense pas que l’Armée Française soit la seule à avoir pratiqué ce type d’actes.

Claude Wallendorff, le maire (DVD) de Givet

Devant les remous provoqué par ce changement de nom, le maire a prévu de rediscuter de ce sujet avec sa majorité municipale, et elle seule.


Voir notre reportage diffusé dans le JT 19/20 de ce jeudi 21 avril 2016

durée de la vidéo: 01 min 54
Givet : une ancienne caserne rebaptisée « Résidence Massu » ©France 3 Champagne-Ardenne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société