Payer deux euros pour chaque sac de déchets déposé, ça ne passe pas pour ces habitants

Au sein de la communauté de communes des Portes du Luxembourg (Ardennes), chaque dépôt de sac d'ordures ménagères dans les bornes de collecte est facturé deux euros. Pour les déchets recyclables, c'est gratuit. Cette tarification incitative ne passe pas auprès des habitants.

Fiona de Azevedo habite Douzy, dans les Ardennes. Dans sa commune, la tarification de la collecte, qui se fait dans des bornes enterrées, a été modifiée. "L'année dernière, on était à 43 euros de part fixe pour le foyer par semestre et à 23 euros par personne. Nous on est quatre, donc c'était déjà assez cher, explique-t-elle. Cette année, on est toujours à 43 euros de part fixe, mais on paye maintenant deux euros par sac de 50 litres d'ordures ménagères."

Cette nouvelle méthode de calcul va peser lourd sur son budget, selon elle. "J'ai fait les calculs. Si je dépose toujours le même nombre de poubelles d'ordures ménagères, je serai dans les 560 euros à l'année pour les poubelles. Alors qu'avant, j'étais dans les 270 euros à l'année."

Pour pouvoir déposer un sac d'ordures ménagères dans les bennes enterrées, les habitants doivent badger, pour enregistrer leur passage. Ils peuvent jeter leurs sacs dans n'importe quelle benne du territoire, les badges ne sont pas limités à la benne la plus proche de chez eux. 

"Il faut trier"

Pour les déchets recyclables, il n'y a pas de facturation à chaque dépôt, c'est gratuit. L'objectif affiché par la collectivité est de sensibiliser les habitants au tri.  "Effectivement, si on met chaque produit dans le sac [d'ordures ménagères] bien sûr que ça coûtera plus cher. Mais ce n'est pas le but. Si on fait le tri, ça va vous coûter moins cher ou autant qu'avant", détaille Marc Wathy, vice-président de la Communauté de communes des Portes du Luxembourg, chargé des déchets. "Aujourd'hui, on met trop de choses valorisables avec les ordures ménagères. On ne cherche pas, on n'a qu'une poubelle. Non, il faut trier !"

Les élus appellent au civisme de la population en jouant le jeu du prix des déchets et en évitant les dépôts sauvages. Une pétition a été lancée par des habitants sur les réseaux sociaux pour revenir à l'ancien système de collecte.


* Les communes concernées par l'apport volontaire sont : Ambli­mont, Bièvres, Douzy, Euilly-Lombut, La Ferté sur Chiers, Mairy, Maison­celle et Villers, Malan­dry, Mogues, Le Mont Dieu, Osnes, Puilly-Char­beau, Sachy, Stonne, Tétaigne, Vaux-les-Mouzon, Ville­mon­try, Villy, Williers et Yoncq.