• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Qui est Malik, le mentor de Thomas, suspect dans un attentat déjoué ?

Qui est Malik, le mentor de Thomas, suspect dans un attentat déjoué ?
Ils sont trois suspects dans ce projet d'attentat terroriste. Thomas l'ardennais, sa petite amie, Sarah (16 ans), et un 3ème homme, Malik (34 ans). Arrêté vendredi dernier à Marseillan (Hérault), il est soupçonné d'être le mentor du groupe. - France 3 Occitanie - Philippe Sans, Stéphane Taponier, Eloisa Patricio, Laurence Chraïbi

Ils sont trois suspects dans ce projet d'attentat terroriste. Thomas l'ardennais, sa petite amie, Sarah (16 ans), et un 3ème homme, Malik (34 ans). Arrêté vendredi dernier à Marseillan (Hérault), il est soupçonné d'être le mentor du groupe.

Par LG avec Philippe Sans

Malik est suspecté d'être le mentor qui a entraîné et poussé le jeune Thomas Sauret dans un projet d'attentat. Certains médias lui prêtent même l'intention en août dernier de frapper au coeur du rendez-vous festif traditionnel de la Saint-Louis à Sète. Intentions démentis par les enquêteurs.

Qui est Malik Hammami, arrêté à Marseillan dans l'Hérault vendredi 10 février ?

Agé de 34 ans, Malik Hammami était connu des services de police comme trafiquant de drogue notamment sur la ville de Sète où il a habité. Marié, puis divorcé, père de deux enfants, l'homme résidait depuis à Marseillan à une dizaine de kilomètres de là. Il était discret. Ses voisins le voyaient peu, sauf parfois en coup de vent garant sa voiture à l'emporte-pièce.

Depuis quelques mois, il s'était radicalisé. Ouvrant même un nouveau profil Facebook sous le nom d'Abou Malik Al Djazair. Littéralement en arabe "Père Malik, l'Algérien." Avec des posts très extrémistes et intégristes concernant les femmes, ou même l'engagement islamiste. Hammami avait été mis sous surveillance et fiché S.

Son dernier post date du 7 février à 21h50, moins de trois jours avant son arrestation "Toute âme goutera à la mort."

Quant au projet que certains médias lui prêteraient d'avoir voulu perpétrer un attentat lors des dernières fêtes traditionnelles de la Saint-Louis à Sète en août dernier, il est démenti par les enquêteurs. Des enquêteurs qui comptent bien faire parler les trois suspects, mais aussi leurs ordinateurs et téléphones portables sur les véritables cibles potentiellement visées.

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus