Ardennes : Revin et ses habitants au cœur du film "Municipale", qui mêle habilement fiction et réalité

Publié le
Écrit par Matti Faye avec Clément Pravaz

La ville de Revin dans les Ardennes est le décor d'un film à la frontière entre fiction et documentaire, tourné pendant la campagne des municipales. Il sort en salles mercredi 26 janvier 2022. Une avant-première était organisée dans la commune ce dimanche.

Une vraie campagne municipale dans laquelle se glisse un acteur. Voilà le point de départ du film "Municipale", signé Thomas Paulot. Le long-métrage a été tourné lors de la campagne des municipales 2020 à Revin dans les Ardennes.

"On a commencé à écrire ce film en partant d'un petit village dans les Ardennes d'où est originaire ma famille paternelle, raconte le réalisateur. On avait commencé à écrire ce film en pensant le tourner là-bas. De fil en aiguille, on a voulu aller vers une localité un peu plus grande, avec des problématiques un peu plus larges qu'un petit village."

C'est donc Revin qui a été choisie. "On a été attiré par plein de choses. D'une part son histoire et aussi l'aspect très cinégénique de la ville, encaissée dans la vallée. Ça nous a beaucoup plu." Il en résulte un film de 1h50 qui brouille les pistes entre fiction et réalité.

"Un personnage politique, c'est toujours un personnage de fiction"

L'acteur qui incarne le candidat, Laurent Papot, semble lui-même s'y perdre alors qu'il s'engage dans la campagne pour convaincre de vrais habitants de Revin de le rejoindre pour présenter une liste en bonne et due forme.

"J'utilise ma propre identité dans le film, pour encore plus brouiller les choses. J'ai accepté de me dire que je serai à la fois acteur et moi-même", explique l'acteur. "Un personnage politique, c'est toujours un personnage de fiction. On le voit aujourd'hui avec les personnages qui se présentent à la présidentielle."

Le film rappelle en toile de fond la disparition de nombreux emplois à Revin, avec le départ de nombreuses industries. Il questionne aussi sur l'engagement citoyen et l'idéal d'une démocratie qui implique tout un chacun.

L'équipe du film était à Revin ce dimanche 23 janvier pour une avant-première du film. L'occasion de présenter aux habitants le résultat du tournage, puis de débattre. "On avait envie d'aller au-delà du documentaire classique et de pouvoir vraiment engager une action tout en faisant un film. C'était un des enjeux, injecter de la fiction pour pouvoir ouvrir des possibilités de réflexion qui sont autrement assez difficiles d'avoir dans un autre contexte", détaille Thomas Paulot. Le résultat est à voir en salles dès le mercredi 26 janvier.