• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Saisie de 300 grenades et 56 kg de munitions dans les Ardennes

Les photos de la saisie de cet arsenal dans les Ardennes. / © Douanes françaises
Les photos de la saisie de cet arsenal dans les Ardennes. / © Douanes françaises

L'information a été révélée ce jeudi 25 juillet par le ministère des Douanes. Une saisie importante d'armes et de munitions a été réalisée dans les Ardennes le 30 juin dernier.  

Par Matthieu Mercier

L'arsenal d'armes et de munitions saisi dans les Ardennes le 30 juin dernier par les Douanes fait froid dans le dos. Près de 300 grenades, plus de 150 kilos de fusées pour obus, 56 kilos de munitions de tous calibres, près d’une vingtaine d’armes ou parties d’armes dont la valeur totale est estimée à plus de 6000 euros (pistolets semiautomatiques Sig Sauer et Beretta de calibres 9 mm, Browning de calibre 7.65, pistolet-mitrailleur Sten fusils Garand USM 1, Bethier, Lee Enfield, Mauser), 18 mortiers, 13 obus de divers calibre, ainsi que des détonateurs et des douilles d’obus ont été saisis.

Pourquoi l'annonce de cette saisie n'intervient-elle qu'un mois après les faits ? Pas de réponse pour l'instant, mais on sait qu'une grande partie des grenades présentant des risques d’explosion et certaines armes n’ayant pas été neutralisées, deux équipes de déminage de la sécurité civile sont intervenues pour les prendre en charge et les détruire.

Dans le même secteur géographique, des grenades, des obus et des armes de la deuxième guerre mondiale avaient été découverts en mai 2015 chez un collectionneur de Gespunsart dans les Ardennes. Certaines armes n'étaient pas démilitarisés. Un homme d'une trentaine d'années, un collectionneur, avait alors été placé en garde à vue à Charleville-Mézières. Pour l'instant aucun lien n'est envisagé entre ces deux saisies. 
 


Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics a salué l'opération du 30 juin dans un tweet publié ce 25 juillet 2019 : « Une nouvelle fois, les douaniers prouvent par cette impressionnante saisie leur action essentielle en matière de lutte contre les trafics d’armes et de munitions. Cette affaire montre également la grande réactivité des douaniers de Laon et l’excellente coopération avec les autres services douaniers, la police judiciaire et les équipes de déminage ».
 
Gérald Darmanin, ministre de l'économie a salué l'opération de saisie. / © Capture d'écran Twitter
Gérald Darmanin, ministre de l'économie a salué l'opération de saisie. / © Capture d'écran Twitter
 

Grenades et armes de poing sans justificatif

Si côté judiciaire, aucune information ne filtre sur cette affaire. Le ministre félicite les agents de la brigade de Laon qui ont procédé à cette très importante saisie d’armes et de munitions chez un collectionneur soupçonné de détenir des armes sans autorisation. "Le 30 juin, les douaniers de la brigade de Laon, positionnés sur la nationale 2, contrôlent un véhicule dont le bas de caisse est anormalement bas, indice d’un chargement important. À l’intérieur, les agents découvrent des boîtes contenant de nombreuses grenades ainsi que des armes de poing sans aucun justificatif", indique le communiqué du ministère. 

Les agents ont donc poursuivi leurs recherches chez le propriétaire du véhicule situé dans les Ardennes. Au cours de cette visite, les douaniers apprennent que ce collectionneur d’armes est également propriétaire d’une autre résidence et d’un garage sur la même commune des Ardennes, qu’ils décident également d’inspecter. Des douaniers de la brigade de Charleville Mézières et de la direction des opérations douanières de Metz ont également participé à la fouille de ces locaux en présence d’un officier de police judiciaire de la gendarmerie nationale. Toutes ces interventions se sont révélées positives. En clair, un arsenal XXL a été démantelé. Mais pour l'instant aucune information sur les raisons de cette "collection" dangereuse et illégale. 


 

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus