Le CSSA Sedan-Ardennes évite de justesse le dépôt de bilan, grâce à des repreneurs

Le club de foot de Sedan, le CSSA, est finalement repris et évite ainsi le dépôt de bilan prévu ce mardi. Des investisseurs, emmenés par Francis Roumy, ancien dirigeant du club, ont trouvé un accord avec le propriétaire actuel, Marc Dubois.

Il ne restait que quelques jours pour sauver le mythique club de foot de Sedan, le CSSA, au bord du dépôt de bilan. C'est désormais chose faite. Des investisseurs ont proposé à Marc Dubois, l'actuel propriétaire du club, de reprendre l'institution ardennaise pour un euro symbolique, mais en épongeant l'intégralité des dettes du club.

Des négociations qui ont abouti grâce à l'intervention de Francis Roumy, ancien dirigeant du CSSA, de 1989 à 2001. L'identité des nouveaux investisseurs devrait être quant à elle être connue d'ici la fin du mois de juillet. "C'est vrai que j'ai joué un rôle [dans l'aboutissement des négociations, ndlr], confirme Francis Roumy, mais le maire de Sedan a aussi été très présent, les supporters, aussi, se sont mobilisés pour apporter 200 000 euros au capital". L'ancien président espère aussi apporter au club entre 70 et 80 partenaires pour du sponsoring et la revente de toutes les loges.

Mon intérêt, c'est de fédérer tout le monde et d'apporter au club une ambiance extraordinaire. Sedan, c'est une ville historique de foot, c'est un club mythique, on peut réussir quelque chose, on peut revenir à haut niveau. L'objectif, c'est de se rapprocher du soleil, c'est tout !

Francis Roumy, ancien dirigeant du CSSA, partie prenante de la reprise par de nouveaux investisseurs

Désormais, financièrement donc, le CSSA devrait reprendre des couleurs, mais son avenir sportif est quant à lui encore incertain. Le 4 juillet dernier, en effet, le club, menacé d'une rétrogadation, passait devant la Commission d’Appel de la Direction Nationale du Contrôle de Gestion (DNCG), qui a finalement exclu le club de "tous les championnats nationaux", alors que les Sedannais s'étaient maintenus, sportivement, en National, à l'issue de la saison. Ils devraient donc, jusqu'à nouvel ordre, évoluer en Régional 1 à la rentrée. 

Une pérennité du club assurée 

Cette rétrogradation financière a du mal à passer auprès des joueurs et des supporters. Mais avec de nouveaux investissements et un retour à l'équilibre des comptes du club, les dirigeants espèrent avoir le soutien du Comité national olympique et sportif français auquel ils ont fait appel. Un soutien qui pourrait s'avérer précieux si un nouveau passage devant le gendarme financier du football s'avérait possible. "On aimerait présenter un nouveau budget à la DNCG, précise Francis Roumy, un budget sans dettes bien sûr, avec une augmentation importante du capital, un budget correct pour être maintunu en National 1".

Si un nouveau passage est donc accepté devant le gendarme financier de la fédération française de football et que ces nouveaux arguments font mouche, Francis Roumy assure qu'une dizaine de joueurs devraient rester au club, que des contacts sont pris avec des clubs de ligue 1 ou des équipes étrangères pour des prêts éventuels. "L'objectif, c'est d'avoir ue belle équipe tout de suite, annonce-t-il.  

Toutes les options restent donc sur la table, mais une chose est sûre : le club de foot, créé en 1919 et qui a tant fait vibrer les Ardennais durant un siècle, continuera d'exister. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité