VIDÉO. Sedan : violente bagarre entre supporters avant le match face à Bastia, neuf personnes blessées

Avant le match très attendu entre le CSSA et Bastia à 18h, des incidents ont éclaté à Sedan en début d'après-midi, samedi 15 février. La gendarmerie est intervenue. Neuf personnes ont été blessées. Le calme est revenu dans l'après-midi. 

Les incidents ont eu lieu en début d'après-midi à Sedan. Un affrontement entre supporters.
Les incidents ont eu lieu en début d'après-midi à Sedan. Un affrontement entre supporters. © Document remis
La boulangère de la rue du Ménil à Sedan, est encore sous le choc. Moins de deux heures après les faits, elle nous raconte des scènes de violences urbaines vécues sous ses yeux. "C'était très violent. Tout a commencé vers 14h. On a vu des gens qui se battaient, des barrières et des poubelles jetées, des pavés qui volaient. Des gens en sang sont passés devant la boulangerie. On a vu un attroupement de personnes qui couraient, des cris. Les gendarmes nous ont dit que ce sont des hooligans hollandais qui seraient venus. On a manqué de fermer boutique. Pas mal de commerces ont fermé rue Carnot".

Ce samedi 15 février, le match entre Sedan et Bastia (Nationale 2) est programmé à 18h au stade Dugauguez. Une affiche très attendue qui a rassemblé plus de 10.000 supporters. Les scènes de violences qui ont précédé la rencontre, ont duré pendant une bonne heure. "On a eu peur. On n'a jamais vu ça", continue la boulangère Ardennaise, encore sous le choc.  Les gendarmes sont intervenus pour contenir les supporters. Ceux de de Bastia se sont regroupés dans un bar de la ville. 
   

Des hooligans d'Utrecht

Sur leur page Facebook, des supporters du CSSA évoquaient la situation en milieu d'après-midi. "Supporters sedanais et ardennais! Faites attention à vous si vous vous rendez actuellement en direction du stade! Des supporters bastiais sèment la pagaille en centre-ville avec des lancers de projectiles (type: barrières, fumigènes, pavés et autres) Il fallait s’y attendre, avec la venue de bus non sécurisé! Inadmissible !" Une vidéo, que nous avons authentifiée, montre clairement la scène de violence et confirme la tension du début d'après-midi au centre de Sedan. 
 

Cette bagarre aurait opposé des supporters bastiais indépendants (hors déplacement officiel du club) à des hooligans du club hollandais d'Utrecht. Un bijoutier de Sedan, témoin des faits, confirme que les supporters corses étaient en train de boire dans un bistro. Une bande de cinquante supporters hollandais a ensuite déboulé avec des barres de fer. La provocation a dégénéré. Les pompiers des Ardennes faisaient état samedi soir de neuf personnes blessées, dont une, victime d'un traumatisme crânien. Un Hollandais, trois Corses et cinq Sedanais comptent parmi les victimes. Six ont été transportés à l'hôpital par les pompiers, les trois autres se sont rendus au centre hospitalier par leurs propres moyens.

 

Affrontements très violents

Interrogé sur place par France 3 Champagne-Ardenne, le maire de Sedan, Didier Herbillon, confirme de son côté qu’il y a eu "un règlement de compte, cela  fait sans doute référence à un contentieux ancien quand les deux clubs étaient en ligue 1, ça a été très violent. 

Au niveau de la sécurité, on aurait dû stopper les bus corses avant qu’ils ne pénètrent en ville. Il y a eu là une défaillance des forces de l’ordre.
- Didier Herbillon, maire de Sedan

Dans un tweet publié à 17h21, samedi, le maire de Sedan (candidat à sa succession) fait part de son interrogation. "Les événements violents qui se sont déroulés en Ville sont intolérables, inacceptables. Je les condamne avec force. Beaucoup de questions se posent en effet... et je les ai posées... j’attends des réponses...". Contacté, Philippe Miziniak, le directeur départemental de la sécurité publique dans les Ardennes ne veut pas polémiquer. "Techniquement, il n'y a pas eu de défaillance. Ce qui est arrivé est déplorable, mais l'escadron de gendarmes est arrivé sur place après l'intervention des policiers locaux. Nous avions prévu l'arrivée de hooligans d'Utrecht, ils sont juste arrivés un peu plus tôt que prévu". Et s'il déplore la violence et la condamne, il rappelle qu'aucune vitrine n'a été cassée, et que les blessés sont tous sortis de l'hôpital au lendemain des faits. 

VIDÉO : scènes de violence au centre de Sedan samedi 15 février 2020. 

 

Le premier magistrat de la ville "constate que ça aurait pu être bien pire et heureusement les commerces n’ont pas souffert." Quant à l'existence d'un blessé, le maire explique qu'il n'a pas "d’informations précises, mais les pompiers lui ont dit qu’ils avaient pris en charge une personne gravement blessée."  Il insiste enfin sur la nécessité de sécuriser le stade sur un match où l'on attend 10.000 personnes.

 Carte : le lieu de la bagarre survenue à Sedan le 15 février. 
Le centre hospitalier a confirmé de son côté l'arrivée de plusieurs blessés dont un en urgence absolue. Ils sont tous sortis de l'hôpital ce dimanche 16 février. Le match Sedan-Bastia, s'est soldé, lui, par un score vierge : 0-0, devant plus de 11.000 spectateurs. Les deux équipes se sont donc partagées les points et le CSSA conserve sa place de leader. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cssa football sport faits divers