Sedan : sacré Mister Grand Est, Arthur Badureau en piste pour le titre national en janvier

Publié le
Écrit par Marie-Line Fournier
Arthur Badureau et ses deux dauphins.
Arthur Badureau et ses deux dauphins. © Claire Legrand Photographe.

Après un titre de Mister Jeunesse Grand Est décroché le 31 juillet 2021, le Sedanais Arthur Badureau rêve d’un titre national de Mister France. Le 11 décembre 2021, à 18 ans, il a été élu Mister Grand Est face à sept candidats.

Il n’en avait pas l’habitude, mais depuis qu'il est devenu Mister Grand Est, le 11 décembre, Arthur Badureau est très sollicité. Demandes de photos, de dédicaces, les premiers effets de son élection apparaissent. Le coup d’envoi du match du CSSA, face au Red Star ou encore celui des Flammes Carolo Basket, face à Madrid, ont été inscrits à son agenda, depuis qu’il a remporté le titre.

Mais le jeune homme de 18 ans garde la tête sur les épaules. C’est un garçon sérieux qui pense à l’étape suivante : l’élection de Mister France le 22 janvier 2022, à Paris. "Je veux avoir la meilleure corpulence pour l’élection", lance l’Ardennais d’un mètre 89 pour 90 kilos. Sa pratique sportive va l’y aider.

J'ai souvent été cavalier dans des concours de beauté pour femmes. A un moment, je me suis dit pourquoi pas moi ?

Arthur Badureau, Mister Grand Est 2021

Arthur est fan de basket. Il le pratique à Haraucourt, au sud de Sedan, dans les Ardennes. Il travaille également dans ce domaine, dans le cadre de sa formation en alternance. Il prépare un BTS de management commercial opérationnel, à l’IFAG sur le campus des Ardennes, à Charleville-Mézières, en alternance à « Fit’in forme », une salle de musculation de Sedan.

durée de la vidéo : 26sec
Arthur Badureau porte le numéro 9, pendant le concours. ©Document remis.

En tête du jury

Maïté Huntzicker, une Alsacienne qui est déléguée régionale du concours de beauté, a organisé la compétition de Mister Grand Est. "Le concours qui existe depuis 20 ans comporte quatre passages : tenue de sport, de ville chic, en boxer et en costume avec nœud papillon ou cravate. Mais le jury composé de six personnes, trois femmes et trois hommes, et présidé par François Deixonne, président de Mister France, avait placé Arthur Badureau en tête dès le samedi matin, après le test de culture générale. Des questions sur les présidents des Etats-Unis ou encore les villes traversées par un fleuve étaient au programme", explique-t-elle.

Arthur Badureau est d’ailleurs fier de son score. "J’ai obtenu 18/20, au test de culture générale et j’aurais sans doute pu faire mieux si je n’avais pas été aussi stressé". Sans doute pas facile d’affronter le public, dans ce genre de concours ! Des soutiens, il en avait pourtant, dans la salle des fêtes de Vrigne-Aux-Bois, à quelques kilomètres de Charleville-Mézières, samedi 11 décembre. "Mes parents, mon frère, ma petite-amie Maelane m’ont apporté un grand soutien, et un maximum de votes".

La convivialité à l’honneur

La gastronomie et les spécialités régionales ont été mises à l’honneur à l’occasion de ce concours. "Avant l’élection, un repas découverte des régions avait lieu", explique Maïté Huntzicker, l’organisatrice de  la compétition. L’occasion de faire goûter aux candidats toute sorte de bonnes choses. Arthur en a partagées plusieurs. "J’avais apporté de la bière Rimbaud, des confiseries ardennaises et des échantillons de salade au lard et de Cacasse à cul nu."

J'ai obtenu 18/20 au test de culture générale, et j'aurais sans doute pu faire mieux si je n'avais pas été aussi stressé.

Arthur Badureau, Mister Grand Est 2021

"Pour postuler au titre, il faut avoir entre 18 et 28 ans le jour de l’inscription, être originaire de la commune où l’on se présente, ne pas être marié ou pacsé, ne pas avoir d’enfant", précise Maïté Huntzicker. Le comité organisateur avait reçu une quinzaine de dossiers. Au final, huit candidats se sont affrontés. Arthur Badureau est monté sur scène avec le numéro 9. Un numéro qui lui a visiblement porté chance.

Déjà gâté

Participer au concours lui a déjà permis de participer à un shooting photos à Strasbourg. Mais en devenant Mister Grand Est, notre Ardennais indique qu’il a été énormément gâté : pyjama, sous-vêtements, sac de sport, coffret de beauté, bières locales, un soin complet dans un institut, c’était un peu Noël avant la date.

Avant la finale, Arthur Badureau ira passer huit jours à Paris, tous frais payés, pour se préparer à l’évènement. S’il triomphe à nouveau parmi 29 candidats, il remportera costumes, bijoux et peut-être des voyages. De quoi donner envie de gagner à celui qui rêve de ces concours depuis sa tendre enfance. "J’ai souvent été le cavalier dans des concours de beauté pour femmes. A un moment, je me suis dit pourquoi pas moi ? Mon entourage m’a encouragé à me présenter. Je me suis inscrit en juillet de cette année".

Ce 11 décembre, à Vrigne-aux-Bois, les Ardennes étaient bien représentés puisque le premier dauphin d'Arthur Badureau, Jordan Ramos, est lui originaire de Rocroi.  Le tout nouveau Mister Grand Est compte bien désormais devenir Mister France 2022.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.