Les six choses à savoir sur la 100e de Sedan-Charleville, “on a explosé tous les records”

En 2006, pour le centenaire, la célèbre course avait réuni 4000 coureurs. Ils seront deux fois plus nombreux pour cette 100e édition. / © Remi Wafflart / MaxPPP
En 2006, pour le centenaire, la célèbre course avait réuni 4000 coureurs. Ils seront deux fois plus nombreux pour cette 100e édition. / © Remi Wafflart / MaxPPP

Ce dimanche 6 octobre, la plus ancienne course pédestre de ville en ville, Sedan-Charleville, fêtera sa 100e édition avec une fréquentation record.

Par Isabelle Griffon

C'est la dernière ligne droite pour les coureurs et les organisateurs de cette mythique course pédestre et populaire. Ce dimanche 6 octobre, à 13 heures, ils seront deux fois plus nombreux que d'habitude pour parcourir les 23,6 kilomètres qui relient l'avenue Philippoteaux de Sedan, à la place Ducale de Charleville-Mézières.
Voici les six choses à savoir sur cette 100e édition qui s'annonce d'ores et déjà comme celle de tous les records.
 

1/ Un engouement "hors norme"

Au total, plus de 8340 coureurs sont inscrits au départ du Sedan-Charleville. La dernière édition avait rassemblé près de 3600 participants et celle du centenaire, en 2006, avoisinait les 4000 athlètes. "On a explosé tous les records, c'est la folie, avoue Yannick Charbau, le responsable des inscriptions. Pour la 100e, on tablait plutôt sur 5000 à 6000 participants, mais certainement pas 8000. On est un peu pris au dépourvu, mais on va gérer."

Il faut dire que cette course est très prisée des Ardennais, puisqu'ils représentent environ la moitié des coureurs engagés. Les Marnais seront, eux, plus de 2500 à faire le déplacement. Les autres coureurs viennent de la France entière. Et même d'autres continents. "Il y a une jeune femme, Ardennaise d'origine, qui nous arrive du Colorado, aux Etats-Unis, juste pour participer à cette 100e édition", s'émerveille Jean-Pierre Durin, membre du comité directeur de l'association Courir en Ardenne qui organise la course.
 

2/ Le dossard n°1 attribué à un fidèle Ardennais

A 74 ans, Michel Félot, qui court sous les couleurs du CMA (Charleville-Mézières Athlétisme), participera ce dimanche à son 39e Sedan-Charleville. Pour le remercier de sa fidélité, les organisateurs lui ont attribué le dossard n°1. "C'est un honneur, confie cet ancien cheminot qui apprécie cette course pour sa ferveur populaire : "Il y a toujours du monde au bord de la route pour nous encourager, du départ jusqu'à l'arrivée. A l'entrée de Charleville, on on se sent chez nous, on se sent pousser des ailes".

L'an passé, cet habitué avait terminé deuxième de sa catégorie (vétéran 4) en bouclant les 23,6 km du parcours en 2'01'57. Cette année, il espère "faire aussi bien". Et ne compte pas s'arrêter là : "Si je peux, j'irai jusqu'à 50 participations".

Un autre Ardennais, Bernard Colling, un Carolo âgé de 83 ans qu'il connaît bien pour l'avoir fréquenté sur de nombreuses courses, en est lui à sa 41e participation. Mais le coureur le plus âgé, Roland Charpiot, vient du Calvados pour participer du haut de ses 86 ans à cette édition anniversaire.
 

3/ La première a été créée en 1906

C'est la plus ancienne course pédestre de ville à ville en France. Fin août 2006, un groupe de jeunes sportifs a l’idée d’organiser une course « pour faire ressortir les qualités de vitesse et d’endurance des coureurs ardennais », comme le montre ce document des Archives départementales. Un mois plus tard, quelques dizaines de coureurs participent à cette toute première édition.
 
Le parcours emprunte la départementale 764 reliant les villes de Sedan et Charleville. Il traverse les villages de Donchery, Pont-à-Bar, Dom-le-Mesnil, Flize, Elaire, Les Ayvelles, Villers-Semeuse, Mohon et Mézières. Dès les premières éditions, le succès populaire est au rendez-vous. La foule accompagne les champions, commes les anonymes. 

En 1950, une jeune athlète, Raymonde Gillet, rentre dans la course, contre l'avis des organisateurs mais avec le soutien du public et de plusieurs cyclistes qui l'accompagnent. Mais il faudra attendre 1975 pour que les femmes apparaissent officiellement dans les classements.
 

4/ 400 bénévoles engagés

Pour assurer l'organisation d'une course de cette ampleur, l'association organistrice peut compter sur le soutien de plus de 400 bénévoles. "D'habitude, on était plutôt 250, mais là, on a dû recruter, explique Jean-Pierre Durin, membre du comité directeur de la course, les gens ont répondu rapidement, il y a un vrai engouement."

La moitié des bénévoles participent au ravitaillement des coureurs où 40.000 bouteilles d'eau seront distribuées. Les autres "petites mains" aident à la signalétique, la distribution des dossards ou encore à la sécurisation du parcours. "C'est un travail énorme. Heureusement que nous sommes fortement aidés pour la logistique par les municipalités de Sedan et Charleville", assure Jean-Pierre Durin. Cela permet de ne pas faire appel à une société privée et de garder le côté familial de cette course."

 

5/ Une chanson pour motiver les coureurs

Cette centième édition a inspiré un Carolo de 35 ans, Aziz Mebarki, veilleur la nuit au foyer départemental de l'enfance et musicien le jour. En seulement une heure, ce rappeur du Studio La Liga a concocté une chanson pour "donner la pêche" aux coureurs. "C'est mon ami d'enfance, l'athlète Mathieu Madureira, qui a terminé premier Ardennais de la course l'an passé, qui m'a soufflé cette idée, confie Aziz. Je connaissais Sedan-Charleville de réputation, mais je ne connaissais pas son histoire, son importance, je me suis renseigné et ça m'a inspiré."

Mis en ligne sur Facebook, son morceau séduit rapidement les internautes. Résultat, l'artiste la chantera avant le départ à Sedan et après l'arrivée de la course à Charleville. "J'aimerais qu'un Ardennais la gagne, nous fasse honneur", écrit-il dans sa chanson. Et pourquoi pas son ami Mathieu Madureira ? Réponse ce dimanche.
 
 

6/ Une médaille pour la 100e

Pour la centième édition, 12.000 médailles ont été spécialement éditées par la Monnaie de Paris. Sur cette pièce de collection sont représentés le château-fort de Sedan et la place Ducale de Charleville avec deux coureurs en surimpression.

Chaque participant et chaque bénévole recevront leur médaille anniversaire. Les pièces restantes seront distribuées aux bénévoles et vendues au public pour 2 euros. "On a déjà été contacté par plusieurs associations de collectionneurs qui sont intéressées pour en acheter 100 ou 200", précisent les organisateurs.
 

Près de 950 coureurs aux Foulées roses

En marge de Sedan-Charleville, l'association Courir en Ardenne organise les Foulées Roses afin de sensibiliser au dépistage du cancer du sein.
Plus de 940 coureurs, dont la grande majorité de femmes, se lanceront dès 12h45 à l'assaut des 6,6 kilomètres qui relient le parking Cora (ZAC des Ayvelles) jusqu'à la place Ducale.
Grâce à l'engagement des athlètes, plus de 2800 euros seront reversés à la Ligue contre le Cancer.

Sur le même sujet

Elevage visons de Spincourt -Meuse

Les + Lus