Alsace : attention aux arnaques avec de faux agents de la Caf qui frappent à votre porte

Des personnes prétendant travailler pour le compte de la Caisse d'allocation familiales (Caf) du Bas-Rhin multiplient dernièrement les arnaques, en se présentant à la porte de bénéficiaires pour soutirer argent et données confidentielles. La Caf a donné l'alerte le jeudi 10 juin.

Des personnes travaillant pour la Caisse d'allocation familiales (Caf) se présentent à votre porte pour vous soutier informations confidentielles et argent.
Des personnes travaillant pour la Caisse d'allocation familiales (Caf) se présentent à votre porte pour vous soutier informations confidentielles et argent. © Claude Prigent, MaxPPP

La Caisse d'allocations familiales (Caf) du Bas-Rhin a sonné l'alarme le jeudi 10 juin 2021. Il y a une recrudescence d'arnaques, dont le principe est assez simple. Des personnes travaillant prétendument pour cette institution se présentent à la porte des bénéficiaires, et réclament argent ou données confidentielles. Les (vrais) contrôles à domicile sont en augmentation, mais ils sont (généralement) annoncés, et encadrés par une charte stricte.

L'appât peut être un remboursement de trop-perçu... ou au contraire, une dette à régler au plus vite. Bien évidemment, il s'agit d'imposteurs, et non pas de contrôleurs ou de contrôleuses de la Caf (ça arrive aussi avec Électricité de Strasbourg (ES)). Il faut bien retenir que votre numéro de carte bancaire (cible privilégiée des escrocs) ne vous sera jamais demandé. 

La Caf fournit quelques recommandations simples à suivre (indiquées dans le tweet ci-dessous). Notamment d'exiger la présentation d'une carte professionnelle par la personne soupçonnée : en principe, cette pièce d'identité ne peut pas être contrefaite. Et elle est censée être présentée spontanément par un agent ou une agente de la Caf dans le cadre d'un contrôle à domicile (c'est indiqué sur le site de l'aide sociale).
 


La police recommande en outre de ne pas hésiter à l'appeler, et ce au moindre doute. Il suffit simplement de composer le 17. 

Retenez aussi que vous risquez aussi un hameçonnage (phishing dans le jargon) via l'envoi d'un courriel très bien imité de la Caf (voir sa localisation sur la carte ci-dessous). Il renvoie le plus souvent vers une page Internet elle aussi contrefaite, où vos informations confidentielles vous seront également demandées. 
 


Un moyen simple pour savoir si vous êtes sur le bon site est de vérifier que son adresse commence bien par https://caf.fr/ ou www.caf.fr et qu'il n'y a pas de fautes d'orthographe ou de conjugaison, trahissant de mauvaises intentions. Cela vaut aussi pour le courriel frauduleux que vous avez reçu.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gare aux arnaques consommation économie sécurité société