Attentat de Strasbourg, un an après : "Mon fils Jérémy est un miraculé"

Gravement blessé lors de l'attentat de Strasbourg, le 11 décembre 2018, Jérémy, musicien de 28 ans originaire des Vosges se remet doucement de cette tragédie qui a fait 5 morts et 10 blessés. Il est l'un des trois blessés lorrains. Son père, Paul Raoult, témoigne.

Paul Raoult.
Paul Raoult. © France 3 Grand Est
Il est assis dans un fauteuil, dans le salon de la maison familial. La voix posée, le regard droit derrière ses lunettes, la barbe taillée courte, Paul Raoult revient sur un an de calvaire. Celui de son fils, Jérémy, grièvement blessé lors de l'attentat de Strasbourg. Le 11 décembre 2018, l'assassin terroriste y a fait 5 morts et 10 blessés.

"Jérémy est un vrai miraculé, son corps à bien réagi pour rester en vie, explique le père de Jérémy. Aujourd'hui il appréhende la vie d'une autre manière. Il évolue avec cet événement..."

Lorsqu'on est passé par là, je crois que l'on ne peut qu'en sortir grandi.
- Paul Raoult

L'attentat a failli coûter la vie à Jérémy. Ce jour-là, le jeune musicien prenait un café avec un ami avant de monter sur scène. Attablé dans "Les savons d'Hélène", il est touché par des éclats de balle à la nuque et à la carotide. Le jeune homme s'effondre mais survivra au prix de longues heures de souffrance. Une souffrance partagée par ses proches. Son père en témoigne.

"J''ai fait face en puisant au fond de moi une force d'amour pour ne pas sombrer dans la haine." Ne pas répondre à la haine par la haine. C'est déjà ce que Paul Raoult disait il y a un an. "Nous avons reçu, les jours suivant l'attentat, plus de 600 messages de soutien par jour venus de toute la France. Et ça fait vraiment chaud au coeur."

Ce que Paul retient aujourd'hui des jours et des semaines qui ont suivi l'attentat, c'est ce soutien aux victimes, dont Jérémy. "Cet attentat qui était fait pour diviser les gens et faire peur à eu l'effet contraire. Il y a eu un véritable élan de solidarité dans toute la France et même dans le monde entier..."

Ceux qui ont fait ça ont complètement échoué.
- Paul Raoult, père de Jérémy, blessé le 11 décembre 2018

Ce mercredi 11 décembre 2019, Jérémy est revenu à Strasbourg, un an après l'attentat qui a failli lui coûter la vie. Il l'avait annoncé sur sa page Facebook.

Souhaitant pour l'occasion être accompagné de tous ceux qui le voulaient et l'ont soutenu pendant cette année.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentat de strasbourg faits divers attentat terrorisme