Attentat de Strasbourg : minutes de silence à Metz et Nancy, l'hommage des Lorrains

Publié le Mis à jour le

Dès les premières informations diffusées, les élus Lorrains ont réagi pour transmettre leur émotion et leur compassion suite à l'attentat survenu mardi 11 décembre 2018 au centre-ville de strasbourg. Voici une synthèse de ces réactions sur Twitter et les vidéos des minutes de silence.

Dès les circonstances de l'attentat précisées mardi 11 décembre 2018, les élus Lorrains ont rapidement réagi sur les réseaux sociaux et ont continué de le faire ce mercredi 12 décembre.

De son côté, le gouvernement a rappelé les numéros mises en place à destination des victimes et de leurs proches et, relayé par les Préfectures, annonce le relèvement du niveau "Vigipirate".

Deux vosgiens blessés

Nous avons appris ce matin que dans le triste bilan des victimes (3 morts et 13 blessés dont 8 graves) figuraient deux Vosgiens.

Âgée de 18 ans et fille d'affineurs de Moyenmoutier, Jeanne Lorho qui travaille dans la fromagerie familiale à Strasbourg a été opérée au bras ce mercredi matin. Ses jours ne sont pas en danger.

En revanche, un second Vosgien est plus grièvement blessé selon nos informations.

Minutes de silence à Nancy et Metz

Nancy : minute de silence et Marseillaise Place Stanislas en hommage aux victimes de Strasbourg ©France 3 Lorraine
Metz : hommage aux victimes de la fusillade de Strasbourg. ©France 3 Lorraine
 

L'hommage du Grand Est

Pour eux et toutes les autres personnes touchées par cet attentat, les hommages des collectivités, comme ceux des élus Lorrains, se sont multipliés dans la nuit sur les réseaux sociaux et en particulier sur Twitter.

Le premier d'entre-eux revenant bien sûr au président alsacien Jean Rottner et à la région Grand Est.

L'émotion des Lorrains

Que ce soit Metz, Nancy ou encore les conseils départementaux, les hommages des collectivités Lorraines et de leurs élus, de la majorité comme de l'opposition, ont été nombreux.

Nancy, Metz ou encore Thionville et bien d'autres cités en Lorraine ont mis en berne les drapeaux au matin.
A Nancy, le son et lumière "les rendez-vous de Saint-Nicolas" ne sera pas diffusé ce mercredi. La conseillère régionale et adjointe au maire de Nancy Valérie Debord, comme le mosellan Jean-Luc Bohl ont pour leur part repris le visuel lancé cette nuit "Je suis Strasbourg".  A Metz, un registre de condoléances a été mis en place sous le péristyle de l’Hôtel de Ville ce mercredi et là aussi, les drapeaux de la Ville sont mis en berne.

Un rassemblement en hommage aux victimes et en soutien à la Ville de Strasbourg aura lieu ce mercredi à 15h au pied de la grande roue du marché de Noël, de la Place d'Armes Jacques François Blondel.  

 Les représentants du peuple sur Twitter

Qu'ils soient sénateurs, députés à l'Assemblée Nationale ou au Parlement de Strasbourg (dans lequels ils ont été confinés jusqu'au milieu de la nuit), les parlementaires eux aussi ont tenu à faire part de leur émotion et de leur soutien.