• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Histoires 14-18 : l'hôpital des dames Ecossaises – Sainte-Savine (Aube)

A Sainte-Savine, près de Troyes fut installé un hôpital insolite dirigé exclusivement par des femmes, quasiment toutes originaires d'Ecosse. Une expérience inédite qui permit à de nombreux blessés français d'être soignés.

Par LG avec Mathieu Guillerot

Notre série 14-18 nous emmène dans l'Aube, département situé à l'arrière du front et lieu de transit pour les nombreux blessés​


En juin 1915 s'ouvre les portes d'un hôpital dont sa particularité est son personnel soignant entièrement composé de femmes, majoritairement originaires d'Ecosse. A l'arrière du front, préservée des bombardements, Troyes devient vite une plaque tournante pour l'évacuation des blessés en provenance de Champagne ou de Lorraine.

 / © France 3 Près de 4.000 lits sont aménagés dans une vingtaine de centres de soins. Le domaine de Chanteloup, lui aussi, est réquisitionné par les autorités militaires françaises qui confient en 1915 sa gestion au Scottish Women's Hospitals. Cette organisation médicale et humanitaire originale est héritée du mouvement suffragiste, un courant de pensée féministe militant pour le droit de vote des femmes.

 / © France 3 Aides soignantes, brancardières, chirurgiennes ou conductrices d'ambulances, pour ces Ecossaises, les motivations sont multiples, certaines  arrivent à Chanteloup par patriotisme, d'autres sont guidées par leur goût de l'aventure. Très vite, les premiers blessés arrivent, hébergés dans des tentes dressées dans les jardins du domaine. Une salle d'opérations voit le jour dans l'ancienne orangerie et un atelier de radiographie, une curiosité pour l'époque, est même aménagée dans une cabane en bois.

 / © France 3 Les blessés eux, sont sous le charme de ces infirmières écossaises mais apprennent vite à les respecter voire même à les craindre. L'un d'entre eux écrira qu'elles sont toutes de « vrais mères mais aussi de bonnes militaires qui veulent des enfants sages »

Finalement, dès la fin de l'année, les Ecossaises reçoivent l'ordre de quitter Troyes et de rejoindre la ville grecque de Thessalonique. En tout, de la Corse à la Serbie, 14 unités médicales seront mises sur pied par le Scottish Women's Hospitals avant que le comité ne soit définitivement dissout en mars 1920.

Voir notre reportage​

Histoires 14-18 : L'hôpital des dames écossaises
Source archives : - Collection Institut Chanteloup - Pathé Gaumont  -  France 3 - M. Guillerot

 

Sur le même sujet

Les avantages de l'achat groupé de fioul

Les + Lus