Aube : voici pourquoi l'eau du robinet est marron à Romilly-sur-Seine, bientôt des travaux pour arranger ça

La population de Romilly-sur-Seine (Aube) se plaint d'un problème récurrent. L'eau qui sort du robinet prend parfois une teinte jaune, marron, voire noire. Des travaux sont prévus par Veolia le 20 septembre pour purger le réseau, annonce la mairie (qui précise que l'eau reste potable).
La couleur de l'eau à la sortie du robinet, dans deux foyers de Romilly-sur-Seine.
La couleur de l'eau à la sortie du robinet, dans deux foyers de Romilly-sur-Seine. © Nani Sam / Nathalie Lopez

La commune de Romilly-sur-Seine (Aube) a deux particularités. Celle, contrairement à ce que son nom indique, de ne pas être traversée par la Seine. Et celle, nettement moins amusante, d'avoir une eau du robinet... parfois pas ragoûtante.

D'un jaune clair, orange rouille, marron trouble, voire noir profond, cette eau pourtant potable - assure la mairie - suscite de plus en plus d'irritation parmi la population. Laquelle subit la récurrence de ce phénomène et tente de se fédérer sur les réseaux sociaux (sur Facebook : Romilly ma ville, par exemple).

France 3 Champagne-Ardenne a lancé un appel à témoins. Les rues et quartiers concernés de Romilly-sur-Seine, avec la date de l'observation le cas échéant, ont fait l'objet d'une cartographie (visible ci-dessous).
 


"Mon eau est jaune, voire marron. Beaucoup plus qu'avant", déclare notamment Alysson, à qui a téléphoné France 3 Champagne-Ardenne. "Ça arrive qu'elle soit transparente. Mais c'est rare, et on n'en boit pas : on a déjà essayé et ça allait, il n'y avait pas de goût et on n'a pas été malade, mais bon... L'opérateur nous dit qu'elle est potable, qu'on peut la boire, mais ça fait quand même peur de boire de l'eau marron..." 

L'hygiène peut aussi être compliquée dans ces circonstances. "Quand l'eau est marron, on ne se lave pas. On a la chance d'avoir notre famille dans la ville à côté pour se laver, nous et les enfants. C'est Crancey : ils n'ont pas du tout ce souci d'eau." Elle pointe "que ça ne bouge pas à la mairie [de Romilly; ndlr] et qu'on n'a aucune réponse. On espère que ce soit rétabli et que ça change, qu'on ait de l'eau beaucoup plus propre que celle qu'on a maintenant. On la paye cher : quelque chose comme cinq euros du mètre cube." Et quand on paye l'eau aussi chèrement, on n'a pas très envie de suivre le conseil de laisser couler l'eau plusieurs minutes pour qu'elle s'éclaircisse...
 

Pas question pour Alysson de laver ses enfants dans une eau qui n'est pas "propre".
Pas question pour Alysson de laver ses enfants dans une eau qui n'est pas "propre". © Alysson


"J'habite dans le quartier du Champ-Chardon et j'ai déjà constaté ces problèmes", nous explique Fabien de son côté, sur Facebook. "On boit l'eau du robinet et, parfois, quand on veut remplir une bouteille, l'eau a une couleur jaunâtre. Du coup, on ne la boit pas."

"Ça m'est arrivé encore hier soir, en remplissant une bouteille. On a donc des bouteilles d'eau minérale à la cave, au cas où. Pas très agréable, surtout quand c'est récurrent comme ça..."
Nathalie, elle, se plaint que son linge ressorte jaune après sa lessive.
 

Une piscine où on n'a guère envie de barboter...
Une piscine où on n'a guère envie de barboter... © Christelle Adrien


Une poignée de personnes évoque un trouble digestif et des problèmes de peau. Sollicitée, la mairie explique avoir conscience du problème, et tout faire pour réduire son impact sur la population romillone. "Ce phénomène d'eau colorée est malheureusement connu. Il est lié à la richesse de l'eau en minéraux, notamment le fer, qui peut donner une couleur orangée ou marron." Une eau trop ferrugineuse, en somme.
 

Une eau "trop riche en minéraux"

Et si elle sort ainsi du robinet, cela semble être pour une raison fort technique. "Il y a 94 kilomètres de canalisations à Romilly-sur-Seine. Lorsque l'eau y circule en abondance, les minéraux ont tendance à se déposer. Quand il y a un changement de sens ou de vitesse de l'eau, ces dépôts peuvent se décoller et être acheminés jusqu'au robinet des consommateurs."

Et il y a eu un concours de circonstances. "En gros, ce qu'il s'est passé - et ce qui se passe régulièrement, c'est qu'une entreprise privée a fait des tests sur les poteaux-incendies, mercredi [8 septembre]. Sans prévenir ni la mairie, ni Veolia. Donc il y a eu un changement de sens et de vitesse de l'eau. Et ça a provoqué le décollement des dépôts dans les canalisations. Du coup, l'eau s'est colorée dans le quartier à proximité. On a été mis devant le fait accompli." La population aussi (voir sur Facebook ci-dessous).
 


L'opérateur Veolia (ce n'est pas le Syndicat des eaux de l'Aube qui gère) a immédiatement réagi, raconte la mairie. "Veolia a alors procédé à des purges à 11 heures [mercredi], dès qu'on leur a donné l'alerte, pour que le problème puisse se régler rapidement dans la journée. Ils ont terminé à 23h30. Suite à ces purges, dans les 24 heures, l'eau reprend un aspect normal. Mais forcément, le temps de la purge, c'est compliqué, et l'eau n'est pas forcément très jolie visuellement."


De l'eau affreuse, mais "potable"

Pour autant, l'équipe municipale assure qu'elle peut être bue. "En terme de santé, l'eau ne présente aucun risque pour la santé." Même si, bien évidemment, elle n'incite pas à le faire. "On comprend bien que ce n'est pas très ragoûtant quand on veut boire un verre d'eau : clairement, on ne la boit pas."

"Mais le réseau d'eau potable demeure entièrement sécurisé. Il a fait l'objet de 3.232 analyses par Veolia et aussi par l'agence régionale de santé [ARS] : elle veille évidemment au grain. Dans toutes les analyses réalisées [à retrouver sur ce moteur de recherche], elle respecte toutes les normes de potabilité en vigueur. On ne va pas prendre de risque avec la santé des Romillons." Veolia confirme ces propos et affirme qu'il n'y a "aucune risque pour la santé", renvoyant aux analyses de l'ARS, dont France 3 Champane-Ardenne a pu consulter les conclusions.

S'il peut y avoir "inconfort ou désagrément pour le consommateur", cette eau n'a pas "d'incidence directe sur la santé" quand les références sont respectées. Elles le sont (juste un tout petit peu trop de chlore) si l'on observe l'analyse du 28 août 2021 (l'eau était claire, voir document ci-dessous). Les résultats de l'analyse du 9 septembre sont attendus prochainement (l'eau était également claire). L'eau est "globalement de bonne qualité" et l'ARS attribue les "désagréments" à la "vetusté du réseau".
 

Qualité de l'eau à Romilly-sur-Seine : les analyses et explications de l'ARS by Vincent Ballester on Scribd


Même si la mairie affirme n'avoir reçu "aucune plainte de personne malade", cela n'enchante pas tant que ça à la population, qui en a gros. "On est conscient de la gêne que ça occasionne, les équipes de Véolia et celles de nos services techniques surveillent régulièrement le réseau, avec des opérations de maintenance. Il y a des purges régulièrement, des prélèvements, des concertations avec les services d'incendie lors d'ouvertures de poteaux, des nettoyages renforcés des réservoirs..." 
 

Eau minérale à disposition

"Il y avait de fortes réclamations ce mercredi. Mais on essaye d'être toujours à la disposition du public. Par exemple, le souci était aussi occasionné à l'hôpital. Aussitôt qu'on a eu l'information, des packs de bouteilles d'eau ont été distribués à l'hôpital par Veolia. On a la chance d'avoir une écoute attentive de leur part, ils sont réactifs. On a appris la nouvelle à 10 heures, et à 11 heures, ils étaient sur le terrain à faire le nécessaire et purger." Mais l'agacement demeure.
 

Des travaux de gros nettoyage doivent débuter le 20 septembre.

Mairie de Romilly-sur-Seine


Peut-être plus pour longtemps, cela dit. "Les problèmes sont identifiés, on les connaît. Et des travaux de gros nettoyage doivent débuter le 20 septembre." Veolia fera étape par étape, en informant la population concernée dans les rues et quartiers.

À noter que la mairie se tient à disposition en cas de besoin. "Les Romillons ont un numéro vert, le 0 969 323 554, qu'on peut appeler 24 heures sur 24, sept jours sur sept. En cas de difficulté, Veolia se tient à disposition pour leur donner des bouteilles d'eau. Nous avons également une réserve d'eau : si les gens nous appellent et veulent de l'eau, évidemment qu'on leur en met à disposition. C'est le moins qu'on puisse faire." 

"En fait, c'est la source de l'eau le problème, c'est qu'elle soit riche en minéraux. Et ça, malheureusement, on ne peut pas le changer." La mairie songe toutefois à investir dans une "unité de traitement de déférrisation"... De quoi, peut-être, régler enfin ce problème.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société