Un quinquagénaire tue sa mère et se suicide dans une maison de retraite à Romilly-sur-Seine

Dans cette maison de retraite de Romilly-sur-Seine, deux personnes ont été retrouvées mortes aux alentours de 18h15 mardi 14 août / © Brice Bachon / France 3 Champagne-Ardenne
Dans cette maison de retraite de Romilly-sur-Seine, deux personnes ont été retrouvées mortes aux alentours de 18h15 mardi 14 août / © Brice Bachon / France 3 Champagne-Ardenne

Dans la soirée de mardi, un homme s'est donné la mort après avoir tué sa mère de 85 ans, qui séjournait dans une maison de retraite de Romilly-sur-Seine.

Par FM avec Jaël Galichet

Ce mardi, entre 18h et 19h30, un homme d'une cinquantaine d'années a tué sa mère âgée de 85 ans, résidente dans une maison de retraite à Romilly-sur-Seine, au moyen d'une arme de poing. Il a ensuite retourné l'arme contre lui. Les examens des corps des deux victimes confirment ce mercredi que l'homme a bien tiré à plusieurs reprises sur sa mère avant de se donner la mort.
 


C'est au moment du service des repas, en début de soirée, qu'une aide-soignante a découvert les deux corps dans la chambre de la victime. Peu de temps après l'alerte, la gendarmerie est arrivée, ainsi que la police scientifique, pour faire les premiers prélèvements. Ils étaient encore sur place à 23h.
 

L'alerte donnée par un ami du Marnais


Selon nos informations, l'homme de cinquante ans, originaire de la Marne, aurait laissé une lettre à l'un de ses amis proches où il y expliquait vouloir en finir. Selon les enquêteurs, il a également envoyé une deuxième lettre à une femme dont il était amoureux, lui expliquant son mal-être. Dans aucune de ces deux lettres, le quinquagénaire n'a laissé paraître aucune intention de vouloir faire du mal à sa mère. C'est son ami proche qui a immédiatement donné l'alerte à la gendarmerie de la Marne, qui a pu géolocaliser son portable à la maison de retraite de Romilly-sur-Seine. Mais il était déjà trop tard.

Mardi soir, les enquêteurs n'avaient pas encore assez d'éléments pour expliquer les intentions du Marnais. L'enquête est en cours, et les gendarmes se rendent aux domiciles respectifs des deux victimes pour en savoir plus ce mercredi. 
 

► Retrouvez le reportage de Jaël Galichet et Brice Bachon :

A lire aussi

Sur le même sujet

Le dépannage de la voiture de gendarmerie

Les + Lus