• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Affaire Sophie Lionnet. L'un des deux coupables veut faire annuler sa condamnation

Le corps de Sophie Lionnet, torturée et assassinée par ses employeurs londoniens, avait été retrouvé en septembre 2017. / © Jérémie Fulleringer/MaxPPP
Le corps de Sophie Lionnet, torturée et assassinée par ses employeurs londoniens, avait été retrouvé en septembre 2017. / © Jérémie Fulleringer/MaxPPP

Ouissem Medouni, l'un des deux coupables dans l'affaire du meurtre de la jeune fille au pair originaire de Troyes à Londres, a fait appel de son jugement. Il estime sa peine trop longue et invoque un vice de procédure. 

Par Florence Morel

Il avait fait appel durant les 28 jours suivant son procès, et la Cour de justice londonienne lui a donné raison début décembre. Ouissem Medouni, le mari de Sabrina Kouider, reconnus tous les deux coupables du meurtre de Sophie Lionnet en mai 2018, a trouvé un vice de procédure qui pourrait faire annuler sa condamnation, révèle l'Est Eclair.

Les parents de Sophie Lionnet ont reçu un courrier de la part du Crown Prosecution Service, le service en charge des appels devant la Cour d'appel, pendant les fêtes de fin d'année. Il stipulait ce "développement important de cette affaire".
 

Une note du jury envoyée au juge en cause

"Lors de l'audience, Ouissem Medouni affirmera que le juge a eu en main par erreur une note du jury que celui-ci avait envoyée au cours de ses délibérations. Il plaidera en conséquence pour l'annulation de sa condamnation", explique Bryan Drew, le procureur spécialisé au bureau des appels et des révisions au quotidien aubois.
 

Le procureur a assuré à la famille de "faire tout notre possible pour nous battre contre cet appel", cite le quotidien. A noter que les deux coupables estiment leur peine trop longue (Medouni aura 70 ans lors de sa sortie de prison et Kouider 65 ans).

Pour l'heure, aucune date n'a été arrêtée. Si les juges considèrent que la condamnation n'est pas sujette à caution, l'appel sera rejeté. Si ce n'est pas le cas, la condamnation sera annulée et un nouveau procès devra se tenir.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Bande-annonce : Ensemble, c'est mieux !

Les + Lus