Aube : la Route du Vitrail vous invite à découvrir les richesses du département, parfois vieilles de plusieurs siècles

Les admirateurs de richesses patrimoniales devront patienter pour découvrir la Cité du Vitrail qui ouvrira ses portes à Troyes, au printemps 2022. Mais pour les impatients, une web application va permettre de sillonner le département à la découverte de ses richesses, dès le 1er juillet.
Les vitraux du Choeur de la Basilique Saint-Urbain, à Troyes, datent du 13ème siècle.
Les vitraux du Choeur de la Basilique Saint-Urbain, à Troyes, datent du 13ème siècle. © Studio OG

Lorsque l'on présente l'Aube, comme le territoire de premier rang de toute l'Europe pour le vitrail, on n'exagère pas. C'est bien une réalité. La ville de Troyes compte, à elle seule, dix églises aux vitraux éclatants de couleurs et de lumières.

Rien d'étonnant à ce que le département ait investi dans la mise en valeur de ce patrimoine exceptionnel et ce, depuis plusieurs années. "L'idée est très ancienne", indique Fanny Portier, qui est chargée de communication à la Cité du Vitrail. "Dans les années 80, le maître-verrier troyen Alain Vinum avait manifesté l'idée de constituer un groupe de scientifiques et d'historiens, pour mettre en lumière ce patrimoine inestimable". L'idée, ensuite, a fait son chemin.

Dans le parking de la cathédrale, à Troyes, les vitraux contemporains sont signés d'Udo Zembok et Atelier Parot.
Dans le parking de la cathédrale, à Troyes, les vitraux contemporains sont signés d'Udo Zembok et Atelier Parot. © Studio OG

 

Tout le patrimoine vitré inventorié

L'intérêt du Conseil Départemental pour son patrimoine s'était manifesté en 2009 quand une exposition, consacrée au "Beau 16ème siècle", réunissant des sculptures avait été organisée. Labellisée exposition d'intérêt national, cette manifestation avait attiré 74.000 visiteurs. "Cela a constitué un point pivot. A partir de ce moment, le département a estimé qu'il y avait quelque chose à faire, de l'immensité de notre patrimoine".

C'est en 2010 que le premier comité scientifique a été installé pour prendre en charge ce dossier. En 2014, un espace de préfiguration a été ouvert, à l'Hôtel-Dieu-Le-Comte, à Troyes, dans le cadre de la Cité du Vitrail. "A l'époque, et jusqu'en 2018, une carte interactive permettait d'apprécier déjà une cinquantaine d'édifices. L'Aube a été le premier département à inventorier la totalité du patrimoine vitré, y compris celui du 21ème siècle", explique Fanny Portier. La "Route du Vitrail" est la refonte de cet outil préexistant.

La carte de la "Route du Vitrail".
La carte de la "Route du Vitrail". © Document remis.

 

Une application gratuite

Dès le 1er juillet, il sera donc possible de télécharger, gratuitement la web application "Route du Vitrail", conçue par la société nantaise "Mazedia". Elle compte 65 édifices et comporte des photos, mais aussi de courtes vidéos d'environ une minute pour déjà 25 édifices, ainsi que des informations concernant les ateliers et les maîtres-verriers. Ce n'est qu'un début, la web application va s'enrichir, mais c'est un "premier aperçu, donnant une vision moderne du vitrail. Cela favorise l'immersion", ajoute Fanny Portier qui a assuré le suivi du dossier de la Cité du Vitrail, depuis le début.

L'Aube a été le premier département à inventorier la totalité du patrimoine vitré, y compris celui du 21ème siècle.

Fanny Portier, chargée de communication, à la Cité du Vitrail.

D'ici quelques mois, les bâtiments porteront des plaques avec des indications, et un QR code, de quoi préparer une visite. Si les services du Département de l'Aube ont porté ce projet, c'est parce que l'inventaire fait ressortir à quel point, les ressources vitrées y sont remarquables et étonnamment préservées.

Les vitraux de l'église Saint-Rémy, à Aulnay, dans l'Aube.
Les vitraux de l'église Saint-Rémy, à Aulnay, dans l'Aube. © Studio OG

 

9.000 mètres carrés de vitraux anciens

La richesse en vitraux du département de l'Aube est impressionnante, compte tenu notamment de son ancienneté. Si la "Route du Vitrail", puis la Cité du Vitrail peuvent proposer un tel parcours culturel, et touristique, c'est parce que 2.048 baies y sont classées au titre des monuments historiques. 350 édifices y sont répertoriés, dont 65, déjà, sur l'application de la "Route du Vitrail".

Nombre de ces œuvres d'art datent d'avant la Révolution Française, avec beaucoup de vitraux du "Beau 16ème siècle", de la Champagne méridionale. Mais il faut également s'intéresser aux vitraux du deuxième âge d'or de cet art, c'est-à-dire au 19ème siècle. Enfin, au cours de ces vingt dernières années, plus de 150 créations se sont ajoutées à ce patrimoine inestimable.

La Cité du Vitrail ouvrira ses portes au printemps 2022, à l'Hôtel-Dieu-Le-Comte, à Troyes.
La Cité du Vitrail ouvrira ses portes au printemps 2022, à l'Hôtel-Dieu-Le-Comte, à Troyes. © Archives départementales de l'Aube (NM)

 

Préservées comme par miracle

On pourrait s'étonner que tant de richesses soient encore visibles, en dépit des révolutions, des guerres et des dommages du temps. "Nous avons la chance d'être loin de villes, comme Reims, qui ont été exposées à des catastrophes, à des guerres. Pendant la seconde guerre mondiale", précise Fanny Portier, "beaucoup d'œuvres ont pu être déposées et mises en sûreté, en zone libre".

Si la Cité du Vitrail, installée à l'Hôtel-Dieu-Le-Comte, permettra d'admirer ce patrimoine, la web application de la "Route du Vitrail" permettra une immersion, in situ. Tout un réseau de bénévoles, au moins un par village, a été "armé", pour accompagner les visiteurs. Une carte papier leur sera également fournie.

La web application sera accessible à partir du 1er juillet sur le site Internet, route-vitrail.fr, ou en téléchargement gratuit, sur smartphone. En Français, dès le 1er juillet, sa version, en anglais est prévue pour la fin de l'été.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture sorties et loisirs