Insolite : Un banc de méduses surprend des nageurs au lac d’Orient

Des méduses d’eau douce ont été aperçues lundi 18 juillet à Lusigny-sur-Barse (Aube). Sans danger pour l’homme, leur présence a déjà été constatée par le passé au lac d’Orient.

Des nageurs ont fait une rencontre étonnante lundi soir. Ils sont tombés sur un banc de méduses lors d’un entraînement de natation au niveau de la plage de Lusigny-sur-Barse (Aube) rapportent nos confrères de l’Est Éclair. Il y avait au moins une centaine de spécimens d’après l’une des nageuses.

Si vous en rencontrez aussi, pas de panique ! Ces méduses, dont le nom scientifique est Craspedacusta sowerbii, sont totalement inoffensives pour l’homme. « Elles ne sont pas urticantes, les consignes de baignade restent inchangées autour du lac », précise Aline Billet, Directrice de la Maison des Lacs de Mesnil-Saint-Père. D’un diamètre d’à peine deux centimètres, elles sont d’ailleurs difficilement repérables. Ces petites créatures ne pèsent que trois à quatre grammes et sont majoritairement composées d’eau. 

Maximilien Maire, guide nature dans l’Aube, a déjà observé ces spécimens dans le lac, notamment en 2021 non loin de Mesnil-Saint-Père (Aube). « Elles peuvent se développer quand les eaux du lac sont chaudes », explique-t-il. « À l’état de polype (avant de devenir méduse), cet animal peut rester en état végétatif et attendre des conditions favorables. » Ces méduses d'eau douce se développent dans des eaux claires non polluées et dans des environnements à courant très faible.

Il est rare d’en observer dans un climat tempéré comme le nôtre. Alors comment ont-elles pu arriver dans l’Aube ? « Elles viennent de Chine. La partie résistante de l’animal (le polype) a dû être importée en même temps que des plantes aquatiques endémiques d’Asie. » Présents maintenant dans le lac d’Orient, ces polypes peuvent se reproduire de manière asexuée ce qui favorise leur propagation dans le monde entier.

L'actualité "Insolite" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité