Modélisme : son mini Nigloland grandit de jour en jour

Depuis dix ans, Nicolas Sydor, passionné de modélisme et fan de Nigloland, réalise une maquette du parc d'attractions situé dans l'Aube. Il va l'exposer aux visiteurs durant un week-end.

Vous aimez les parcs d'attractions mais tremblez à l'idée de monter dans un grand huit ? Vous devriez tout de même apprécier le travail de Nicolas Sydor. Car avec lui, pas de looping, pas de mal au cœur puisque les tours de manèges se vivent... en version miniature. 

Depuis dix ans, ce passionné de modélisme a entrepris de reconstituer le parc Nigloland situé à Dolancourt dans l'Aube. Les 8 et 9 juin prochains, il présentera d'ailleurs cette maquette aux visiteurs autour d'un stand installé dans les allées du parc. "C'est l'occasion d'échanger avec le public et de faire partager ma passion, explique-t-il. Cela va favoriser les interactions puisque les gens pourront même piloter les attractions en appuyant sur les boutons." Cette exposition n'est pas une première, une autre en 2022 avait déjà eu lieu.

Il travaille à partir des vrais plans du parc

C'est dans une pièce de sa maison que ce Marnais d'adoption réalise ce Nigloland en modèle réduit. Il a déjà reproduit 19 attractions dont 10 motorisées, soit près de la moitié de celles que compte le parc. La 20e, une balançoire, vient de faire son apparition chez lui comme dans la réalité puisqu'il s'agit d'une nouveauté 2024. Sa maquette redessine aussi les paysages aux alentours du parc.

Afin d'obtenir un résultat le plus réaliste possible, il a fait évoluer sa méthode. "Au début, j'allais sur internet et je me basais sur des captures type Google Maps. Désormais, grâce à mes bonnes relations avec les dirigeants du parc, j'arrive à obtenir certains plans."

Les matériaux utilisés sont variés : du papier carton pour les bâtiments, du bois pour la grande roue, de la "pâte Fimo" qui durcit au four pour les rochers du "Krampus Expedition". L'impression 3D lui facilite la vie en lui permettant la fabrication d'objets plus solides. Mais Nicolas doit aussi être habile de ses mains. "Il y a parfois des éléments à sculpter, il y a aussi l'aspect mécanique, électrique avec les moteurs à installer. Ce que j'aime dans le modélisme, c'est la découverte à chaque étape. Pour réaliser un manège, je ne vais pas pouvoir reproduire ce que j'ai fait avec le précédent, car les contraintes sont différentes, on repart de zéro à chaque fois, c'est ce qui fait le charme et la difficulté des maquettes."

S'il exerce dans la grande distribution comme chef de projets, ce Champenois de 39 ans commence peu à peu à vivre de sa passion. La famille Gélis, propriétaire de Nigloland, a eu un coup de cœur pour son travail et fait régulièrement appel à lui à des fins commerciales. "J'accompagne les équipes du parc lors d'événements comme les salons des CSE au cours desquels je présente mes maquettes." Nicolas Sydor restaure aussi des maquettes installées dans le musée du parc dédié au passé forain de la famille Gélis. Il s'attelle aussi à une reproduction de l'hôtel et des lodges de Nigloland. "C'est un rêve qui se réalise, confie celui qui a grandi à Troyes. Depuis tout petit, je voulais travailler dans les parcs d'attractions. Et Nigloland, c'est le parc de mon enfance, maintenant j'ai la chance de travailler avec eux".

Quand je vois l'émerveillement des enfants, ca n'a pas de prix

Nicolas Sydor

Dans son enfance, Nicolas s'amusait déjà à reproduire Nigloland avec ses jouets. Désormais, il aime transmettre aussi sa passion aux plus jeunes. Avec son pseudo "Nicoland", il échange sur les réseaux sociaux et suscite quelques vocations. "Par exemple Roman, un jeune originaire de Haute-Marne, qui a eu envie de faire comme moi et qui se fait plaisir dans cet univers. À présent, il crée aussi ses propres expositions." Depuis deux ans, Nicolas se rend aussi dans les écoles et centres de loisirs pour partager son art. "J'anime des ateliers, je présente mes maquettes, chacun repart avec sa création. Quand je vois l'émerveillement que cela procure chez les enfants mais aussi les adultes, ça n'a pas de prix." Le public devrait encore en avoir plein les yeux à l'avenir car Nicolas Sydor poursuit ses projets. Il lui reste encore du travail pour reproduire fidèlement et entièrement son parc préféré. On parle d'un nouveau manège à sensations à Nigloland à l'horizon 2027. D'ici là, sa "petite" maquette aura bien grandi.

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité