PORTRAIT. Il a la passion de Johnny Hallyday au cœur depuis plus d’un demi-siècle

Au lendemain du décès de la star du rock’roll, Pascal Venet, un retraité aubois de 68 ans, a créé l’association "Merci Johnny". Une manière de rendre hommage à celui qui a accompagné sa vie. Chez lui, tout témoigne de son attachement à celui qu’on surnommait le taulier.

Ils sont plus d’une centaine en Champagne-Ardenne à avoir adhéré à l’association "Merci Johnny", lancée par Pascal Venet, dans les semaines qui ont suivi le départ de la bête de scène qu’était Johnny Hallyday. Mais sur les réseaux, ce sont près de 2 000 fans qui suivent l’actualité de l’association.

Comme Pascal Venet, son président, des milliers d’admirateurs inconditionnels ont accumulé au fil du temps des affiches, photos, disques, DVDs de concerts, tee-shirts à l’effigie du rocker. A Troyes, chez le président de l’association "Merci Johnny", une pièce entière est consacrée à l'idole.

L’artiste est sur tous les murs de cette pièce située à l’étage de la maison. "C’est une chambre où j’aime venir me recueillir, écouter de la musique quand je pense un peu à lui. En fait, j’y pense tous les jours", raconte Pascal Venet.

Une passion envahissante

Roseline Venet, son épouse, est elle aussi fan de Johnny. "Il est parti, mais il est toujours dans nos cœurs. Heureusement que je ne suis pas fan de quelqu’un d’autre, parce qu’il n’y aurait pas la place", indique-t-elle dans un éclat de rire.

Au salon, toute une étagère est pleine de livres, de souvenirs en tout genre. Quand il en parle, Pascal Venet a rapidement les mots qui s’étranglent dans sa voix. "Cette photo avec la guitare douze cordes Epiphone de Johnny, je suis ému d’en parler", dit-il. Il y a aussi cette petite bougie rouge. "Elle vient de St Barth, de la tombe de Johnny."

L’île de Saint-Barthélémy, aux Antilles, où Johnny Hallyday a été inhumé, Pascal Vent s’y est rendu à deux reprises déjà. Il y a rencontré Laeticia, la veuve de "l’idole des jeunes". Il a également sillonné la Californie où a vécu le chanteur.

"C’est une chambre où j’aime venir me recueillir, écouter de la musique quand je pense un peu à lui. En fait, j’y pense tous les jours".

Pascal Venet, président de l'association "Merci Johnny".

Après le décès du chanteur, quelque 200 associations ont été créées en France, en mémoire de Jean-Philippe Smet, plus connu sous le nom de Johnny. Une trentaine d’entre elles sont reconnues par Laeticia Hallyday. Cela vaut à Pascal Venet d’être parfois invité lors de moment particulier, comme l’inauguration de la statue de Johnny à Bercy.

Un demi-siècle de passion

La carrière de Johnny Hallyday, Pascal Venet l’a suivie jusqu’aux derniers moments. Il a applaudi son idole au moins cinquante fois sur scène. "Mon rêve, ça aurait été de pouvoir tirer des fils, poser des enceintes, ç’aurait été le pied, c’est sûr", regrette-t-il. Mais Johnny, il ne l’a jamais rencontré. Son grand regret, c’est de n’avoir pas pu lui serrer la main.

Le président de "Merci Johnny"  a assisté au concert du "Rester Vivant Tour", à Dijon et au stade de Sedan. Il a senti la fatigue du rocker. Le spectacle des Vieilles Canailles, avec Eddy Mitchell et Jacques Dutronc, son épouse lui a dit : "Faut qu’on y aille !". C’est la dernière fois que Pascal Venet a pu applaudir son idole. Il attendait la tournée 2018. Mais Johnny Hallyday est décédé…

Aujourd’hui, avec l’association "Merci Johnny", l’admirateur inconditionnel du chanteur lui rend régulièrement hommage. Ce week-end des 20 et 21 mai, il organise le "Festy Days Hallyday", l’occasion d’entendre les tubes de l’artiste disparu. Exposition, réunion de "bikers", tombola sont aussi au programme.

Comme à chaque manifestation, l’association réunit des fonds reversés à la Ligue contre le cancer. Une cause à laquelle Pascal Venet est sensible. C’est en effet un cancer qui a emporté son idole.

Lorsqu’on demande à ce passionné ce que Johnny lui a apporté, il répond : "la sagesse de pouvoir relativiser les choses, prendre du recul". Johnny Hallyday comme avec Pascal Venet a compté et compte toujours énormément pour ses fans.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité