Témoignage. La maman de Sophie Lionnet attend encore des réponses

Le 12 décembre avait lieu la deuxième comparution des employeurs de Sophie Lionnet à Londres. L'un n'a pas été présenté à la Cour, l'autre n'a toujours pas plaidé. La mère de la victime, elle, attend encore des réponses.

Catherine Devalonné, maman de Sophie Lionnet
Catherine Devalonné, maman de Sophie Lionnet © Alexandre Hébert - France 3 Champagne-Ardenne
A la Cour criminelle centrale d'Angleterre et du Pays de Galles devaient être entendus les employeurs et principaux suspects du meurtre présumé de Sophie Lionnet. En droit britannique, il s'agit d'une étape décisive pour le jugement, au cours de laquelle chacun doit plaider coupable ou non coupable.

Le 12 décembre à Londres, aucun suspect n'a pourtant plaidé. Ouissem Medouni, 40 ans, n'a pas été présenté à la Cour pour une raison inconnue tandis que Sabrina Kouider n'a répondu que pour confirmer son identité.

La mère de la victime, elle, attend des réponses et le rapatriement du corps de sa fille. Elle ne dispose, pour le moment, que des témoignages de l'entourage de la jeune fille.

Le 20 septembre dernier, le corps de Sophie avait été retrouvé calciné dans le jardin de ses patrons. A 21 ans, elle était partie travailler comme fille au pair afin de perfectionner son anglais.

La prochaine audience de Sabrina K. aura lieu le 12 janvier.

Témoignage de Catherine Devalonné, la mère de Sophie Lionnet

durée de la vidéo: 04 min 10
Témoignage de Catherine Devalonné, la mère de Sophie Lionnet ©France 3 Champagne-Ardenne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
témoignage sorties et loisirs justice société faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter