Troyes : le 33e festival des Nuits de Champagne reporté à octobre 2021 à cause du covid-19

Les organisateurs du festival des Nuits de Champagne ont annoncé le report de l'édition 2020 à octobre 2021. Cette semaine dédiée à la chanson française aura lieu "sous une forme différente". Un coup dur pour la ville de Troyes. 

Le festival des Nuits de Champagne à Troyes en 2018.
Le festival des Nuits de Champagne à Troyes en 2018. © MM FTV

Les vagues de la pandémie de covid-19 n'ont pas fini de faire des ravages. Après le Cabert Vert à Charlevile-Mézières, nouvelle annulation de taille pour les amateurs de chansons française, les Nuits de Champagne à Troyes. L'édition 2020 qui devait avoir lieu en octobre 2020 n'aura pas lieu. Les organisateurs l'ont annoncé ce jeudi 18 juin. "Aujourd'hui, l'analyse des incertitudes et risques auxquels le festival est exposé nous amène à reporter en octobre 2021 la 33ème édition et à proposer du lundi 19 au samedi 24 octobre prochain un programme alternatif fait de rencontres, animations et quelques concerts, pour la plupart en entrée libre, afin que les Nuits chantent toujours et encore". En 2019, le festival avait attiré 29.592 spectateurs à Troyes. 


Pour qu'il reste malgré tout une ambiance à cette période, l'ensemble des partenaires du festival ont ainsi exprimé leur souhait de maintenir un espace d'expression pour la chanson polyphonique dans le cadre des Nuits de Champagne, "comme un écho au Chœur de l'Aube et au Grand choral, les productions habituelles ne pouvant pas être envisagées".

"Grand choral buissonnier"



C'est comme celà qu'est née l'idée de réaliser "un "Grand choral buissonnier", un rendez-vous polyphonique adapté aux contraintes sanitaires et logistiques du moment, que les équipes du festival Nuits de Champagne et de notre association Chanson Contemporaine proposeront dans les prochains jours aux choristes de France et de francophonie".

Ce rendez-vous virtuel sera diffusé par voie numérique, symboliquement en octobre prochain, période à laquelle aurait dû se dérouler la 33ème édition du festival, reportée en octobre 2021.

Nuits de Champagne

Pour expliquer cette annulation, les Nuits de Champagne s'appuient sur plusieurs constats. "Malgré un repli du coronavirus, de nombreux clusters se développent aujourd’hui. Même s’ils sont maîtrisés pour la plupart, ils constituent un facteur de rebond du virus que nul ne peut exclure à ce jour et pour les mois à venir. L’activité chorale et plus particulièrement les ateliers polyphoniques des Nuits de Champagne, organisés avec les 700 collégiens chanteurs du Chœur de l’Aube et les 900 choristes du Grand choral, constituent des clusters potentiels et un risque évident pour ces chanteurs et les 5.000 spectateurs de ces concerts polyphoniques".

Pierre-Marie Boccard, directeur des Nuits de Champagne a annoncé le report ce jeudi 18 juin.
Pierre-Marie Boccard, directeur des Nuits de Champagne a annoncé le report ce jeudi 18 juin. © FTV

 

Risques financiers

Les artistes eux-mêmes appréhendent les conditions de concerts en présence d’un public clairsemé et les risques potentiels de contamination, précisent les organisateurs. "Les normes sanitaires encore en vigueur à ce jour pour l’accueil du public dans les salles de capacité moyenne à grande (de 1000 à 5000 places) sont trop contraignantes et réduisent les jauges jusqu’à 70% ce qui implique une exploitation forcément déficitaire".

Réalistes, et régulièrement confrontés à un déficit financier, les organisateurs du festival troyen mettent en avant le fait que l’ensemble des billetteries des concerts programmés en France sont à l’arrêt depuis la mi-mars.  "L’heure est plutôt au remboursement des places ! La reprise des ventes est envisagée par le métier à la rentrée de septembre, sans qu’on puisse évaluer par ailleurs l’évolution du pouvoir d’achat ces prochains mois. Par ailleurs, ils font valoir, qu'ucune assurance ne garantira les risques sanitaires et financiers liés au Covid 19 avant qu’un vaccin ne soit trouvé. La responsabilité pénale des organisateurs est engagée par rapport à ces risques". Un coup dur pour l'économie locale, alors que de nombreuses nuitées sont réservées à cette occasion chaque année. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nuits de champagne culture musique coronavirus/covid-19 santé société