Troyes : François Baroin nommé président de la banque Barclays en France

Publié le Mis à jour le
Écrit par Tristan Vyncke

Le maire de Troyes, déjà conseiller de la banque britannique depuis 2018 en tant que "senior advisor", prend désormais la tête de l'ensemble des opérations en France.

 "L'expérience et la stature de François Baroin font de lui un choix idéal pour devenir Chairman (président) pour la France, affirme Francesco Ceccato, PDG de Barclays Europe. En élargissant son rôle, il sera en mesure de contribuer encore plus fortement à l'expansion de nos activités en France." François Baroin aura notamment pour mission de participer au développement des relations avec les grands clients de la banque et à la promotion de toutes les activités et solutions proposées par Barclays en France. 

"Dans son nouveau rôle élargi, François se concentrera sur les relations avec les clients, les opportunités commerciales et la croissance des revenus dans toutes les lignes de métier de la banque en France", est-il encore précisé dans un communiqué de la banque. La banque britannique emploie environ 300 personnes en France, avec une activité de banque d'affaires mais aussi d'investissement, de financement et de banque privée. 

À 56 ans, celui qui est maire de Troyes depuis 26 ans endosse encore un nouveau costume, deux mois à peine après avoir rendu celui de président de l'Association des Maires de France. L'ancien parlementaire, plusieurs fois ministre de gouvernements de droite entre 2005 et 2012, notamment de l'Intérieur, du Budget et de l'Economie et des Finances, réalise ainsi un pas de géant vers le secteur privé, comme de nombreux politiciens avant lui. 

"Je peux vous dire qu'il n'est pas prêt de partir"

Pour Olivier Girardin (PS), qui siège au côté de François Baroin à Troyes Champagne Métropole, cette nomination n'est pas une surprise. "François a toujours occupé d'autres fonctions que ses mandats, c'est son mode de fonctionnement et j'ai appris à comprendre que cela ne disait rien sur son degré d'attachement à ses mandats territoriaux, assure le maire de La-Chapelle-Saint-Luc. Le statut de président de Barclays France n'est pas plus prenant que celui de président des Maires de France ou d'avocat pénaliste. Pour avoir échangé avec lui récemment, je peux vous dire qu'il n'est pas prêt de partir", poursuit l'élu avant de conclure sur un ton plus léger. "N'oublions pas que c'est un Chiraquien, il a pour modèle un homme qui fut à la fois maire de Paris et député de Corrèze ! Le cumul des fonctions ne lui fait pas peur !"

 

"C'est très bien pour la ville de Troyes et les Aubois" 

Interrogée elle aussi sur cette nomination à la tête de Barclays France, la députée Valérie Bazin-Malgras (LR) répond d'abord que le dévouement de l'édile Troyen pour la vie politique locale n'est plus à prouver. "Il a renoncé aux présidentielles alors qu'une partie de la droite le réclamait, et a même refusé de s'impliquer dans la campagne. Finalement il n’aura plus qu’un mandat, celui de maire, et c'est ce qu’il préfère il l’a toujours dit". 

"Je pense que c'est une excellente nouvelle. Il prend un poste éminemment important et c'est très bien pour la ville de Troyes et les Aubois" se réjouit l'élue de la 2ème circonscription de l'Aube, qui martèle que cela ne changera en rien l'implication de François Baroin dans son mandat de maire. "Je sais qu’il organisera son emploi du temps en fonction de sa ville. Tous les maires travaillent dans notre beau pays, et bien le maire de Troyes aussi". 

Début janvier 2022 déjà, c'était le maire de Châlons-en-Champagne, Benoist Apparu, qui prenait la présidence du promoteur immobilier Emerige tout en assurant que cela ne changerait en rien son mandat d'élu.