Covid-19 : à Troyes, le préfet rétablit l'obligation du port du masque en extérieur au centre-ville

A compter du 19 juillet et jusqu'au 30 septembre, le port du masque en extérieur redevient la règle au centre-ville de Troyes, sur le secteur dit du "bouchon de Champagne".
Du 19 juillet au 30 septembre 2021, au centre-ville de Troyes, ce sera masque obligatoire !
Du 19 juillet au 30 septembre 2021, au centre-ville de Troyes, ce sera masque obligatoire ! © PHOTOPQR/L'ALSACE/Darek SZUSTER

La possibilité de se promener sans masque au centre-ville de Troyes n'aura donc duré que quelques jours. Obligatoire jusqu'au 30 juin 2021, le masque va faire un retour en force dans les rues du "Bouchon de Champagne", à partir du 19 juillet et jusqu'au 30 septembre. Une décision prise par arrêté par le préfet de l'Aube, Stéphane Rouvé, en accord avec François Baroin, maire de Troyes et président de Troyes Champagne Métropole.

Une mesure justifiée par "l’aggravation de la situation sanitaire" alors que "le Président de la République a annoncé le 12 juillet de nouvelles mesures qui seront mises en oeuvre à compter du 21 juillet afin de limiter la propagation de l’épidémie de Covid-19, et notamment son variant Delta."
 

Un taux d'incidence très faible

Avec la Meuse (7,7 cas pour 100.000 habitants) et la Nièvre (9 cas), l'Aube est pourtant le département de France qui affiche le taux d'incidence le plus bas selon les données de Santé Publique France.  Au 12 juillet 2021, la moyenne nationale du taux d'incidence sur les 7 derniers jours est de 46 cas. Mais "une tendance à la hausse est également constaté dans l'Aube avec un taux d'incidence s'élevant à 9 cas pour 100.000 habitants le 12 juillet 2021 contre 6,8 le 9 juillet et 5,8 le 7 juillet", selon le communiqué du préfet qui préfère visiblement prendre les devants.

Autre justification de cette décision selon le préfet, "le secteur du "Bouchon de Champagne", centre historique de la commune de Troyes, constitue un lieu de forte concentration de population, notamment en période estivale avec l'augmentation de la fréquentation touristique".

Enfin, parmi les facteurs de risque, selon la préfecture, "au 11 juillet, 54,1% de la population auboise a reçu une première dose de vaccin et 44,3% bénéficie d'un schéma vaccinal complet, en conséquence, une part importante de la population est donc encore exposée au risque viral".
 

Egalement ailleurs dans le département 

La préfecture rappelle par ailleurs que le port du masque est obligatoire pour l'ensemble du département dans les lieux et situations suivants :

- les marchés, les vide-greniers, brocantes et ventes au déballage
- les parkings et abords des accès des établissements scolaires publics ou privés, des établissements d’enseignement supérieurs publics ou privés, des centres de formation et d’apprentissage, des établissements d’accueil collectifs de mineurs (centres de loisirs, crèches…) et des établissements culturels, lors des entrées et sorties des personnels et du public accueillis
- les parkings et abords des gares ainsi que les abris de bus
- les parkings et abords des entrées et sorties des lieux de culte, lors des offices et cérémonies
- les parkings, abords et files d’attente des centres commerciaux, grandes surfaces et centres de marques, en période d’ouverture de ces établissements
- les parkings, abords et files d’attente du parc d’attraction Nigloland, sis rue de la Vallée du Landion à Dolancourt, en période d’ouverture de cet établissement
- les parkings, abords et files d’attente des stades et salles omnisports, en période d’ouverture de ces établissements
- les rassemblements sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public
- les parkings et abords des accès des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et des établissements sociaux et médico-sociaux

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société