Troyes. Le Variétés Club de France disputera un match de foot mixte pour l’association Solidarité Femmes Aube

Publié le

Ce mercredi 23 mars 2022, le Variétés Club de France disputera un match mixte à Troyes dans l’Aube, pour la Fondation des Femmes et Solidarité Femmes Aube.

Arsène Wenger, Sonny Anderson, Jean-Pierre Papin, Wilfrid Mbappé, le père de Kylian, ou encore Laure Boulleau, Gaétane Thiney et Claudia Tagbo, côté féminines, seront présents à Troyes, mercredi 23 mars, pour disputer un match caritatif au profit de la Fondation des Femmes et Solidarité Femmes Aube.

Depuis sa création, il y a 50 ans, le Variétés Club de France a disputé 2.200 matchs dans 70 pays et récolté plus de 6 millions d’euros de dons pour différentes associations. Chaque année, les associations soutenues sont différentes. En 2019, à Charleville-Mézières, la rencontre avait pour but de responsabiliser contre toute forme de discrimination et notamment l’homophobie et les dons récoltés avaient été reversés à l’association : Foot Ensemble. En 2021, c'est pour l'inauguration du nouveau stade De Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises que le Variétés s'est mobilisé. Résultat : 60 000 euros collectés pour la Fondation Anne de Gaulle qui a vocation à accueillir et accompagner des personnes en situation de handicap avec ou sans troubles psychiques.

Cette année, c’est la cause des femmes qui est soutenue et notamment l’association départementale : Solidarité Femmes Aube, pour le plus grand bonheur de sa présidente Annie Bedhet.

Les dons qui seront faits lors de ce match vont nous permettre d’acheter des fournitures de toilettes, des vêtements et de la nourriture.

Annie Bedhet, présidente de Solidarité Femmes Aube

"Concrètement, les dons qui seront faits lors de ce match vont nous permettre d’acheter des fournitures de toilettes basiques comme une simple brosse à dents, du dentifrice, mais aussi des vêtements et de la nourriture à des femmes qui viendront vers nous sans rien, puisque c’est ce qui se passe dans la majorité des cas. Les femmes qui quittent leur foyer, en partent généralement sans rien. L’argent qui sera récolté est nécessaire au bon fonctionnement d’une association comme la nôtre pour laquelle les subventions ne sont pas suffisantes", détaille l’Auboise.

"Buzz" sur les réseaux sociaux

Avant d’ajouter : "Parfois les femmes victimes de violences que nous aidons ont besoin que l’on vienne les chercher en pleine campagne, ces trajets ne rentrent pas nécessairement dans les budgets fixes de l’association. Il est essentiel pour nous de percevoir des dons ponctuels comme celui du Variétés Club de France. L’ESTAC nous avait d’ailleurs aidés avant le confinement en 2020, et nous avait fait un beau chèque."


Annie Bedhet considère comme essentiel la prévention contre les violences faites aux femmes, et apprécie l’ouverture du monde du foot à cette question :
 "C’est un milieu très machiste, où il est essentiel d’éduquer les jeunes générations à la communication sans utiliser les coups. J’avais apprécié rencontrer les jeunes en formation au club de Troyes avant la crise sanitaire, pour échanger avec eux sur ces questions."

L’association auboise recueille en moyenne 300 nouvelles victimes de violences conjugales par an depuis sa création sur le département, et prend donc en charge environ 480 personnes sur une année. "Il n’y a pas de profil type de victime. Pas plus dans l’Aube qu’ailleurs, nous sommes là pour les aider à se reconstruire à connaître les aides auxquelles elles ont droit que ces aides soient financières ou juridiques", conclue-t-elle.


La présidente de l’association constate d’ailleurs un :
 "buzz" sur les réseaux sociaux de Solidarité Femmes Aube, depuis le choix du Variétés Club de France de jouer pour elle. "Des tas de personnes qui ne nous connaissaient pas, ont commencé à nous suivre, à parler de nous. C’est une excellente nouvelle que nous soyons plus connus dans le milieu du football grâce à ce match"

Les membres de l’association seront présents au stade de l’Aube, pour assister à la rencontre caritative le 23 mars prochain, à 19 h.

Programmation exceptionnelle sur France 3 Grand Est

Pour l'occasion, France 3 Grand Est s'associe à l'évènement en proposant une programmation exceptionnelle sur ses trois antennes Alsace, Lorraine et Champagne-Ardenne les 22 et 23 mars.

Mardi 22 mars, retrouvez une édition spéciale de la matinale "Vous êtes formidables". Aux côtés de Valérie Alexandre, Annie Bédhet, présidente de l'association Solidarité Femmes Aube et Ghislaine Royer-Souef, ancienne footballeuse du Stade de Reims.

Mercredi 23 mars, le match sera à suivre en direct sur grandest.france3.fr dès 19h, commenté par Clément Meunier, journaliste à France 3 Champagne-Ardenne, et Eric Soulié, consultant et ancien joueur de l'ESTAC. Des pages spéciales dans les 12/13 et le 19/20 de France 3 Champagne-Ardenne. Enfin, un 18h30 spécial en direct depuis le Stade de l'Aube à Troyes.