• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Troyes : les pompiers en grève en vue de la refonte de leur règlement intérieur

A Troyes, une partie du personnel permanent du Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS) réclame de véritables négociations au sujet de la réécriture du règlement intérieur. / © France 3 Champagne-Ardenne / Océane Labalette
A Troyes, une partie du personnel permanent du Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS) réclame de véritables négociations au sujet de la réécriture du règlement intérieur. / © France 3 Champagne-Ardenne / Océane Labalette

Une vingtaine de pompiers a fait grève à Troyes ce mardi 4 décembre, à l’appel du Syndicat autonome 10 et du SPA SDIS 10. Ils se sont rassemblés entre 14h et 14h59 dans la cour de l’Etat-Major du corps départemental du Service Départemental d'Incendie et de Secours.

Par Océane Labalette

59 minutes de grève… A Troyes, une partie du personnel permanent du SDIS réclame des négociations au sujet de la réécriture du règlement intérieur. Un accord qui devrait être validé en commission dès ce soir et qui définit les principales réglementations de la profession dans l’Aube. "On voulait alerter notre hiérarchie et nos élus et par rapport à la façon dont ont été menés les débats", affirme Cyrille Raphaël, président du Syndicat autonome 10. Selon lui, le temps de concertation n’a pas été assez suffisant pour prendre en compte la refonte du règlement intérieur.

Si les deux syndicats grévistes se disent en accord avec certains points du dossier, ils dénoncent cependant la suppression des congés liés à l’ancienneté qui doit s’inscrire dans le nouveau règlement. "Perdre des acquis, le personnel ne le comprend pas puisque ce sont des choses qu’ils ont obtenus", explique Johann Declercq, le président du CFTC SPA SDIS 10. Autre revendication, les syndicats pointent du doigt l’augmentation du nombre de gardes de 24 heures pour les pompiers de plus de 50 ans. "D’années en années, les interventions ne font qu’augmenter mais le personnel à tendance à fondre donc ça devient difficile", ajoute Cyrille Raphaël.

Pour le Colonel Laurent Marty, Directeur Départemental des Services d’Incendie et de Secours de l’Aube (SDIS), il est important de remettre à jour le règlement intérieur car il était selon lui obsolète. "Et la suppression des congés d’ancienneté ne concerne pas seulement le SDIS de l’Aube, c’est une mesure nationale qui ramène tous les travailleurs aux 1607 heures par an, que ce soit public ou privé". Au sujet des concertations, le directeur départemental affirme que les remarques faites par les syndicats avaient été prises en compte point par point dès le début des négociations.

Selon le syndicat autonome 10, près de 50 membres du personnel se sont mobilisés dans la journée.

 

Sur le même sujet

REIMS. Gilets jaunes et forains

Les + Lus