Bas-Rhin - Il n'y aura finalement pas de "journée des hommes" : "tant mieux, c'était une idée délirante"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Ballester
La "journée des hommes" ne fait pas l'unanimité.
La "journée des hommes" ne fait pas l'unanimité. © Korido, Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

La conseillère départementale du Bas-Rhin Alfonsa Alfano (LR) a souhaité mettre en place une "journée des hommes" pour le mardi 19 novembre. Mais cette journée n'aura pas lieu, selon le conseil départemental. 

La "journée des hommes" n'aura pas lieu. C'est un équivalent masculin de la journée internationale des droits des femmes (l'expression "journée de la femme" est incorrecte, en plus d'entretenir des clichés sexistes), qui a lieu le 8 mars de chaque année. La conseillère départementale Alfonsa Alfano (LR), en charge de l'égalité femmes-hommes au département et également conseillère municipale d'Illkirch (Bas-Rhin), avait le souhait de voir une "journée des hommes" se dérouler le mardi 19 novembre 2019. Contactée par téléphone, elle n'a pas souhaité répondre à nos questions ce lundi.

Ça n'aura pas lieu, c'était "un événement interne", nous a expliqué la communication du conseil départemental. Cette journée avait été annoncée dans le magazine du département (édition de juin 2019, rubrique "Ils font le Bas-Rhin", page 30, section "Éclairage"; voir PDF en bas d'article) via une annonce d'Alfonsa Alfano : "Le département du Bas-Rhin s'engage pour l'égalité femmes hommes, mais également hommes femmes. Les inégalités sont présentes des deux côtés. Nos différences ne doivent pas être considérées comme des faiblesses mais comme des richesses car nous sommes complémentaires."
 

"Le département du Bas-Rhin oeuvre dans ce sens en ayant notamment organisé le 8 mars une journée dédiée aux femmes… et le 19 novembre une journée sera dédiée aux hommes", détaillait Alfonsa Alfano en mettant au même niveau ces deux journées. Elle avait déclaré à 20 Minutes Strasbourg, qui avait découvert l'existence de cette journée : "Ces dernières années, les femmes sont beaucoup mises en avant." Et de prendre pour exemple : "Les hommes sont aussi battus, les pères sont négligés, notamment lors des affaires de divorces, beaucoup sont privés de leurs enfants ou de leurs droits."
 

Masculinisme 

Ursula Le Menn, porte-parole d'Osez le féminisme 67, est loin de partager cet avis : "C'est problématique [voir exemple dans le tweet ci-dessous]. Le 19 novembre, c'est une date demandée depuis longtemps par les masculinistes, qui s'estiment victimes du 'matriarcat'. Par exemple SOS Papas qui dénonce qu'on leur 'enlève l'accès à leurs enfants'... Pourtant, 80% des divorces se font avec accord mutuel sur la garde des enfants : si les pères ont rarement la garde, c'est parce qu'ils ne la demandent pas."
 
Elle poursuit, remontée : "C'est un peu délirant, c'est très délirant, que ce soit une élue chargée de l'égalité femmes-hommes qui valide ce discours masculiniste. Les cas rapportés pour appuyer cette journée sont des situations individuelles et en aucun cas systémiques. Les 86% des victimes d'agressions sexuelles, ce sont des femmes, pas des hommes."
 
Osez le féminisme avait d'ailleurs émis un communiqué chiffré afin de dénoncer la volonté d'organiser cette journée. Pour l'anecdote (rapportée aussi par 20 Minutes), le 19 novembre a aussi (et surtout) lieu... la journée internationale des toilettes. Et c'est très sérieux.
 

Magazine du conseil départemental du Bas-Rhin, extrait "journée des hommes" by Vincent Ballester on Scribd


 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.