Bas-Rhin : pour ses 10 ans, Wolfi Jazz accueille du 23 au 27 juin "des groupes qui apportent de la joie de vivre"

C'est l'un des rendez-vous majeurs du jazz en Alsace. La dixième édition de Wolfi Jazz se déroule du 23 au 27 juin au Fort Kléber à Wolfisheim dans le Bas-Rhin. Le directeur de la programmation du festival nous parle de ses choix.

 

 

Thomas Dutronc ouvrira la dixième édition du festival Wolfi Jazz mercredi 23 juin 2021.
Thomas Dutronc ouvrira la dixième édition du festival Wolfi Jazz mercredi 23 juin 2021. © Antoine TOMASELLI /MaxPPP

"Wolfi Jazz" est la contraction des mots "Jazz" et "Wolfisheim", le village où se déroule ce festival de jazz chaque année. L'été 2021 sera celui de son dixième anniversaire. Belle occasion pour le programmateur Jean-Noël Ginibre de proposer (mais comme chaque année en réalité) une programmation d'exception. 

"On aurait dû fêter les 10 ans en 2020, mais on fêtera cette année !"explique-t-il en précisant que "vu les circonstances liées au Covid-19, on s'est demandé ce qu'on pouvait proposer de plus festif au public. Nous avons donc choisi des groupes qui amènent à danser un peu, à bouger, qui apportent de la joie de vivre. Pas de jazz cérébral cette année, mais du jazz basé autour de la musique cubaine, afrocubaine, la chanson française."

Proposer un moment festif lui a semblé indispensable à lui et à son équipe :"Nous avons été enfermés pendant trop longtemps". Mais le festival est encore soumis à la jauge réduite."En 2019, nous avons été plus de 1000, là on est bloqué à 600 spectateurs" regrette Jean-Noël Ginibre. "Si on avait joué début juillet, on avait droit à la jauge de 100 %, mais la préparation d'un tel festival est très lourde, impossible à décaler. "

Le programmateur est pourtant vraiment soulagé : "Quand on imaginé cette programmation en janvier, nous n'étions sûrs de rien. On est très content de reprendre, pour tout le monde, les techniciens, les musiciens, le public." Public qui s'est d'ailleurs rué pour réserver une place. Wolfi Jazz se déroulera donc à guichet fermé. 
 

Thomas Dutronc ouvrira les festivités ce mercredi 23 juin, à partir de 19h15 avec une reprise de chansons mondialement connues comme La Vie en rose, C’est si bon, La Belle vie, Les Feuilles mortes, La mer... Chantées d'abord par des Français, elles ont été reprises par Frank Sinatra, Louis Armstrong, Tony Bennett, Nat King Cole, Dean Martin, Nina Simone. Aujourd'hui Thomas Dutronc se les réapproprie dans un style jazz cool. Le Moutin Factory Quintet, créé par les "jumeaux du jazz", François et Louis Moutin, sera aussi en concert ce jour-là.

A l'affiche également de ces cinq jours de festival, le multi-instrumentiste, compositeur, réalisateur et meneur de groupe cubain Roberto Fonseca, jeudi 24 juin. Né en 1975 à La Havane, sa musique est issue de ses goûts pour le hard-rock, le jazz américain, la funk et la soul, la musique africaine et brésilienne, sans oublier la musique cubaine d'hier et d'aujourd'hui. Le même soir, ¿Who’sThe Cuban? se produira.

Le quintet Lilananda jazz5tet avec Claire Vaillant au chant et Pierre Drevet (trompettes, composition, arrangement), sera programmé le vendredi le 25 juin, tout comme Kassav’, célèbre groupe créé en 1979 autour de la musique zouk, l'expression musicale française la plus répandue dans le monde depuis 30 ans. 

Samedi, Haqibatt puis Perrick Pédron seront sur la scène. L'autodidacte Pierre Marcus, leur succèdera, dimanche à partir de 17h avec sa basse et les musiciens Baptiste Herbin au saxophone, Simon Chivallon au piano, Thomas Delor à la batterie. WolfiJazz refermera ses portes avec Lazcar Volcano présenté par le festival comme "la sophistication en toute simplicité, la délicatesse et la sauvagerie, le romantisme brut (sans abattement)."

Des mesures sanitaires à respecter

Cette année, Wolfi Jazz se déroulera dans le cadre d’un protocole sanitaire, avec une jauge limitée, des concerts en plein air, le respect des gestes barrières dans tous les espaces du festival (accueil du public, bénévoles, équipes techniques, artistes etc.). Le port du masque obligatoire et du gel hydroalcoolique mis à disposition. Le pass sanitaire ne sera pas demandé à l'entrée du site, la jauge réduite de cette année n'atteignant pas la limite fixée par les autorités pour les événements culturels.

En cas de pluie, seul le gradin étant couvert, il faudra penser aux ponchos, imperméables, cirés et chapeaux de pluie pour se protéger ; pas de parapluies pour laisser les autres spectateurs profiter du spectacle.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture musique société festival événements sorties et loisirs