Affiches "L'Eurométropole nage en plein délire" retirées, Illkirch crie à la censure, l'EMS au mensonge

De grandes affiches, dénonçant la fermeture au public de la piscine de la Hardt ont été posées par la Ville Illkirch-Graffenstaden, puis rapidement retirées par l'Eurométropole de Strasbourg. Illkirch crie à la censure, l'EMS au mensonge.

Les vingt affiches de 3m20 sur 2m40 et les quarante de 1m18 sur 1m75 étaient bien visibles à Illkirch-Graffenstaden, une des 36 communes de l'Eurométrople de Strasbourg. Mais cela n'a pas duré. 

En les placardant à la vue et au su de tous, le maire d'Illkirch, Thibaut Philipps (LR) voulait marquer son désaccord avec l'Eurométropole de Strasbourg, qui a décidé de fermer la piscine de la Hardt au public. 

Mais le message « L'Eurométropole nage en plein délire » n'a pas été apprécié par l’EMS qui a demandé à l’entreprise d'affichage Decaud de retirer l’objet de la polémique. Pour l’EMS, "le mobilier urbain, propriété de l’Eurométropole de Strasbourg, peut être utilisé par ses communes membres pour diffuser, sur leur territoire, de la communication institutionnelle". Seulement "cette communication à destination des habitant.es doit être informative et ne peut être ni de nature politique, ni revêtir une formulation, polémique, qui tendrait à déformer la réalité des faits."

Au bout de cinq jours, fini les affiches donc. Le maire d’Illkirch se dit déçu, pour deux raisons. D'abord parce que "dès que notre municipalité a eu connaissance de la décision de fermeture, on a immédiatement demandé au moins un créneau journalier pour le public ; d’ailleurs je trouve ce panneau plutôt humoristique et il permet de sensibiliser la population. Le flashcode permet d’aller à la fois sur la pétition et sur la proposition qu’a faite la ville (d’Illkirch) de créer une association d’usagers de la Hardt pour montrer qu’il y a beaucoup d’usagers qui continuent à vouloir y aller. » 

Déçu aussi "d’une métropole qui voulait promouvoir une démocratie locale et qui aujourd’hui censure une commune membre de l'EMS, cet établissement public de coopération intercommunal."

«Beaucoup d’usagers ont envie de continuer à y aller»

Thibaut Philipps avance que de nombreux Illkirchois voudraient continuer à pouvoir utiliser la piscine de la Hardt. "La piscine ne sera pas fermée, répond l'EMS par la voix de sa présidente Pia Imbs, mais ouverte aux scolaires et aux associations à compter de la rentrée de septembre 2023, dans une logique de spécialisation de la piscine en faveur du "savoir-nager".

Vincent Debes, vice-président de l’EMS en charge des piscines précise que "la décision de revoir l'utilisation de cette piscine ne va ni contre le maire d'Illkirch, ni contre les usagers. Dans ce bassin de 25 mètres, qu'on ne peut pas agrandir, on compte onze utilisations horaires. Trente à quarante Illkirchois seulement utilisent cette piscine. C'est une piscine qui coûte 1 million d'euros et, avec l'augmentation du coût des énergies et la difficulté de trouver des maître-najeurs, il faut faire des choix."

Face aux coûts qui explosent, beaucoup de municipalités ont décidé de fermer leurs bassins. Celui d'Illkirch restera ouvert aux clubs, associations et écoles, qui viendront encadrer leurs membres et les élèves avec leur personnel. "Les demandes d'associations et de clubs étaient nombreuses pour obtenir des créneaux et des lignes de nage, pour des entraînements et des préparations sportives, développe encore Vincent Debes Pour ceux qui voudraient par exemple suivre des cours de natation ou d'aquagym, il suffira de s'inscrire dans un de ces clubs ou associations. Ils y payeront leur adhésion annuelle et il n'y aura plus de prix d'entrée à la piscine à régler."

 

"Coût du personnel, entretien de l'infrastructure, chauffage, eau, éclairage, sécurité, il a fallu rationaliser au bénéfice du plus grand nombre."

Vincent Debes, vice-président de l’EMS en charge des piscines

"Si la piscine de la Hardt est située sur le territoire de la commune d’Illkirch, le plan piscine et la construction/exploitation des équipements nautiques relèvent strictement de la compétence de l’Eurométropole et non de celle de la commune d’Illkirch-Graffenstaden, insiste pour sa part Pia Imbs."

Désormais avec les changements climatiques, l'envie de piscines et plans d'eau s'étend. La période commence souvent en mai-juin et s'achève en septembre-octobre. À Strasbourg et alentours, de nombreuses possibilités existent et, dans ces sites il faut offrir les meilleures infrastructures et sécurité aux usagers.

Les Illkirchois déçus pourront, en attendant de faire partie d’un club, pour pouvoir retourner à la piscine de la Hardt, se rendre à la piscine d’Ostwald ( à 2 kilomètres) ou celle de Lingolsheim (à 6 km d’Illkirch) mais aussi à celle de la Kibitzenau (à 7,7 km) ou encore au Baggersee ou au Lac Achard. Le sud de l'Eurométropole de Strasbourg est le périmètre le mieux fourni pour les activités aquatiques.

Quant au maire d’Illkirch, il espère récupérer les affiches. La campagne a coûté 422 euros à la municipalité, alors il prévoit de les mettre sur d’autres supports, a priori sur les bâtiments publics de la commune d'Illkirch.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité