Alsace : après la grêle, les carrossiers sont débordés, "le téléphone n'a jamais autant sonné"

Publié le

L'épisode a été bref mais intense et toute l'Alsace a été touchée. La grêle qui s'est abattue sur la région dans la nuit de dimanche à lundi 27 juin a fait des dégâts, abîmant notamment les carrosseries des voitures. Chez les professionnels, la liste d'attente s'allonge.

48 heures après l'orage, l'atelier de cette carrosserie de Mundolsheim dans le Bas-Rhin de désemplit pas. "Le téléphone n'a jamais sonné autant, il fond dans la main, nous précise mi-amusé, mi-stressé Arnaud Fougeraux, gérant d'Upcar. On a l'habitude de gérer les grêles mais autant d'un coup c'est rare, c'est un peu stressant d'autant qu'on manque de main d'œuvre, alors on cherche des gens de partout même à l'échelle européenne".

La grêle a frappé quelques minutes dans la région dans la nuit de dimanche à lundi 27 juin. Mais tellement fort et avec des grêlons tellement gros que les dégâts sur les voitures sont importants : bosses, pare-brises cassés, les réparations sont légion.

Ce client qui a réussi à obtenir un rendez-vous rapidement relativise. "J'ai des impacts de grêle partout sur ma voiture. Mais ce n'est pas si grave. Après, c'est une voiture qui a un an alors je n'ai pas franchement envie de laisser les impacts dessus même si je peux attendre 2 ou 3 mois."

De nombreux concessionnaires touchés

Quant aux réparations, elles peuvent prendre plus ou moins longtemps, en fonction du nombre d'impacts, de leur emplacement ou de leur profondeur. "Là par exemple, nous explique encore Arnaud Fougeraux, on peut travailler avec l'induction sur ce toit, la tôle est suffisamment souple, ça fait un point de chauffe et ça dilate la tôle, processus qui permet de la remonter et en refroidissant ça reprend à peu près son niveau et on finit par retaper dessus avec un pointeau à frapper en plastique ou en téflon".

Pour une quinzaine de bosses comme celles-ci, il faut compter entre une heure et une heure et demi de travail. En revanche pour certains véhicules plus touchés, les réparations peuvent prendre 6 à 8 heures. "Et tout dépend de l'endroit où était votre voiture, constate le carrossier. Sur la partie sud de Strasbourg les grêlons étaient plus gros qu'à Souffelweyersheim par exemple donc les dégâts sont plus importants."

Du côté des concessionnaires, c'est évidemment un coup dur. Beaucoup de véhicules dorment dehors et pour les professionnels qui se trouvaient sur le passage de l'orage, les dommages sont conséquents.

"Cet événement a touché l'intégralité de notre parc d'occasions, raconte Mickaël Cantot, chef de vente chez Nissan, une cinquantaine de véhicules en tout, les voitures qui étaient exposées à l'extérieur. Ça entraine un retard de livraison sur nos véhicules. Aujourd'hui, on a mandaté notre assurance qui a mandaté un expert et effectué un appel d'offre".

Le coût moyen d'une réparation revient aux environ de 2.000 euros mais cela dépend évidemment de l'étendue des dégâts.