Barrages filtrants d'agriculteurs à Vendenheim et Sélestat

La FDSEA et les Jeunes Agriculteurs (JA) ont installé des barrages filtrants dès 10h ce matin à Vendenheim et Sélestat pour dénoncer la répartition inéquitable des marges dans la chaîne allant du producteur jusqu’au consommateur. Ils ont distribué tracts et pommes d'Alsace aux automobilistes  

Vendenheim : 200 agriculteurs et une trentaine de tracteurs ont pris place vendredi matin vers 10h sur le rond point au niveau de l'A4 à Vendenheim. Les agriculteurs n'ont pas bloqué la circulation mais installé, comme annoncé jeudi, des barrages filtrants. L'objectif était de distribuer des tracts aux automobilistes ainsi que des pommes de la région afin de les sensibiliser à leurs difficultés. Un gros bouchon s'est malgré tout formé à cet endroit où les véhicules pouvaient passer au compte-goutte. Ce matin sur le rond point, une voiture de la poste s'est retrouvée coincée entre un tracteur qui manoeuvrait et un poids lourd qui tentait de la dépasser. Il y a eu de la tôle froissée mais pas de blessé.

Sélestat : il y avait aussi un barrage filtrant ce matin sur le giratoire de la sortie sud de la ville avec 80 tracteurs et 200 agriculteurs mobilisés. La manifestation organisées là aussi par les deux syndicats agricoles (FDSEA et JA 67) s'est déroulé dans une ambiance détendue selon les agriculteurs. Il y avait, comme à Vendenheim des tracts et des pommes distribués aux automobilistes coincés dans le bouchon. 

Avec cette action, les deux syndicats veulent interpeller les pouvoirs publics et les consommateurs sur la nécessité de revaloriser le prix payé aux agriculteurs pour leurs produits. Les exploitants ont de plus en plus de mal à vivre de leur production et disent ne plus pouvoir continuer à travailler à perte.
La FDSEA et les Jeunes Agriculteurs (JA) ont installé des barrages filtrants dès 10h ce matin à Vendenheim et Sélestat pour dénoncer la répartition inéquitable des marges dans la chaîne allant du producteur jusqu’au consommateur. Ils distribuent tracts et pommes d'Alsace aux automobilistes
Ces barrages ont permis également de faire connaître la situation, parfois dramatique, de certaines exploitations dont les trésoreries sont négatives et où "il devient difficile, voire impossible, de faire face aux charges qui s’accumulent. (...) Ces fortes tensions sur les prix concernent tous les secteurs de production", précisent les organisations agricoles.