• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Bas-Rhin : le coup de pouce aux agriculteurs touchés par la sécheresse

Illustration / © Jean-Pierre Amet / MaxPPP
Illustration / © Jean-Pierre Amet / MaxPPP

Un hiver rude, un été sec : les éleveurs du Bas-Rhin manquent de fourrage, en raison de la sécheresse, et doivent acheter à prix d'or de quoi nourrir leurs bêtes. Le département a décidé de mettre en oeuvre des dispositifs nationaux.

Par Daniel Gerner

Plusieurs dizaines de milliers d'euros. C'est le surcoût en fourrage pour un élevage bovin moyen. Les exploitants doivent souvent puiser dans les réserves pour que survivent leurs bêtes et leurs exploitations pendant l'hiver. En cause, la sécheresse exceptionnelle de cet été, qui a impacté la pousse des prairies, et n'a bien souvent permis qu'une seule fauche, rendant inévitable le manque de fourrage cet hiver.
 


Le département du Bas-Rhin a décidé de mettre en oeuvre plusieurs dispositifs nationaux pour "compenser ces pertes et améliorer la trésorerie des exploitations". Ces mesures, détaillées ci-dessous, comprennent un dégrèvement de la taxe foncière, une indemnisation au titre des calamités agricoles ainsi que des subventions pour la souscription d'assurances récoltes. Principale mesure départementale, le dégrèvement de taxe foncière pour les parcelles non bâties représenterait 1,2 millions d'euros. Auxquels s'ajoutent des indemnisations nationales et des subventions européennes dans le cadre de la politique agricole commune (PAC). Le total de ces aides s'éléverait à plus de 3,5 millions d'euros, pour les agriculteurs bas-rhinois.

Les éleveurs ne sont pas les seuls concernés par les indemnisations au titre de calamités agricoles. Les récoltes de choux et de courges ont également été impactées et feront l'objet de mesures. Dans tous les cas, les autorités renvoient vers le formulaire en ligne pour l'indemnisation au titre des calamités agricoles du Ministère de l'agriculture. Les demandes pourront êtere déposées à partir de la fin du mois de février.
 
A REVOIR: Notre reportage du 30 novembre 2018 (S. Gaudry / V. Lemiesle / S. Teissier)

A lire aussi

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus