Bas-Rhin : Vibration(s), le nouveau festival international de musique classique de Bischwiller

Publié le
Écrit par Judith Jung .

Investissant différents lieux de la ville, ce nouveau rendez-vous musical qui s'adresse à tous les publics s'inscrit dans une volonté de sensibilisation à la culture, au spectacle vivant et à la musique. Cinq soirées sont programmées entre le 16 et 23 octobre 2022.

Grande première à Bischwiller (Bas-Rhin), la municipalité organise son festival de musique classique : Vibration(s). Un événement organisé avec la Maison des Associations et de la Culture qui se tient, du 16 au 23 octobre, à la MAC et en l'église protestante de la ville.

Pour Jean-Lucien Netzer, maire (MODEM) de Bischwiller il est important de proposer un festival pour tous. La musique a un pouvoir fédérateur, "elle rassemble c'est essentiel" et c'est dans cet esprit que ce rendez-vous musical a été pensé. "Depuis 2014, à Bischwiller, grâce au dispositif El Sistema, les enfants peuvent apprendre gratuitement la musique ( jusqu’à 8h de musique par semaine, ndlr). Nos "Orchestres à l'école" permettent aussi aux jeunes de s'initier à la musique sur leur temps scolaire et en dehors" explique l'édile.

Un festival qui fait la part belle à des compositeurs célèbres, des artistes de renommée internationale (Cédric Tiberghien, Jean-Paul Gasparian, Jean-Efflam Bavouzet) mais aussi à des musiciens régionaux comme le pianiste concertiste Stéphane Seban, professeur au Conservatoire de Strasbourg et natif de Bischwiller.

L'Orchestre d'Harmonie de l'Électricité de Strasbourg, accompagné d'Inga Kazantseva,  interprétera, de son côté, notamment la fameuse "Rhapsody in Blue" de George Gershwin. Pour les musiciens de l'orchestre c'est un nouveau challenge que de jouer avec des musiciens aussi réputés. Un changement de style aussi. "La nouveauté pour nous est le style musical, du jazz, que nous ne sommes pas vraiment habitués à jouer" explique Nicolas Schott, trompettiste.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité