Camaïeu en liquidation judiciaire : "Nous sommes en colère et abasourdis à la fois", se désolent des salariés

Publié le
Écrit par Alexandra Bucur .

C'était attendu pour la cinquantaine de salariés des 11 magasins Camaïeu en Alsace. Pour autant, la liquidation judiciaire prononcée par le tribunal de commerce de Lille, mercredi 28 septembre, est vécue comme un coup de massue.

Au lendemain de la liquidation judiciaire des magasins de prêt-à-porter Camaïeu, Estelle* a ouvert le magasin, ce jeudi 29 septembre, à 10h, comme tous les jours depuis 15 ans. Elle le sait, la fermeture définitive est imminente. Dans trois jours exactement, elle descendra le rideau, pour la dernière fois. "C'est un crêve-cœur pour moi qui travaille chez Camaïeu depuis 15 ans", explique la collaboratrice alsacienne.

Un crêve-cœur d'autant que son magasin fonctionnait bien. "On a toujours eu un bon contact avec nos clientes qui sont revenues en nombre au lendemain de l'annonce". En effet, les enseignes Camaïeu de la région, sont débordées. "Des clientes qui veulent faire de bonnes affaires avant la fermeture. Mais nous avons aussi beaucoup de témoignages de soutien et ça fait vraiment du bien."

Beaucoup d'affluence aussi dans cette boutique du Haut-Rhin. "On n'a pas chômé depuis l'ouverture. Mais c'est très difficile. L'émotion est forte", raconte une vendeuse. Cela faisait bientôt six ans qu'elle travaillait pour la marque. En dix jours, la fin de Camaïeu a été scellé. "Honnêtement, je n'ai jamais cru à la liquidation judiciaire. Je ne pensais pas qu'une marque française comme Camaïeu pouvait finir ainsi. Je n'arrive toujours pas à y croire."

Estelle, elle, se doutait bien que cela allait arriver. Pour autant "on a toujours gardé espoir, pensant naïvement que l'Etat pouvait venir au secours de l'enseigne", regrette Estelle. Ce samedi 1er octobre, elle quittera son magasin situé dans le Bas-Rhin, avec beaucoup d'amertume et de colère. "J'en veux à ceux qui ont fait plonger la marque. Depuis deux ans, on le voit, l'entreprise va mal, très mal, et rien n'a été fait".

2.600 salariés et 500 magasins en France

Difficile encore pour le moment de se projeter. L'avenir, Estelle ne veut pas y penser. "Je suis abasourdie et en colère, je ne sais pas ce que je ferai la semaine prochaine. Je m'inquiète pour la suite, pour mon avenir et celui de mes collègues dans le contexte actuel. Comment va-t-on pouvoir payer nos factures sans travail à présent?"

Samedi soir, les 500 magasins Camaïeu de France fermeront leurs portes, laissant sur le carreau 2.600 salariés. Le leader du prêt-à-porter français allait fêter ses 40 ans en 2024.

*le nom a été modifié à la demande de l'interviewée

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité